Partagez | 
 

 Quand notre subconscient matérialise nos craintes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amelia D. SparrowLycan - Gourmandeavatar

Date d'inscription : 31/05/2014
Messages : 297
Localisation : Londres, quartier interdit aux vampires.

MessageSujet: Quand notre subconscient matérialise nos craintes...   Sam 12 Juil - 12:10


Nightmare

Voilà plusieurs nuits maintenant que ce cauchemar me hante. Un cauchemar ? Ou une simple matérialisation de mes craintes par mon subconscient ? Quoi qu'il en soit, je n'en dors plus. Il était quatre heures du matin et j'essayais encore de dormir, mais je savais qu'une fois plongée dans les bras d'Orphée, je risquais de tomber la dessus. Mais ma fatigue prit le dessus. Mes paupières, de plus en plus lourdes, me plongèrent dans le sommeil.

Je me retrouvais désormais dans la forêt sombre, perdue au milieu de nulle part, sans un bruit ni même une lumière. Ni étoile, ni lune dans le ciel. Juste une lueur au loin, un feu de camp ? Curieuse, je décide d'y aller. Quelques murmures incompréhensibles se battaient dans ma tête, rajoutant à l'atmosphère angoissante et pesante de ce lieu infernal. Je savais que si je m'approchais de trop de cette lueur, je risquais de ne pas apprécier ce que je verrais. Pourtant, cela semblait si réel bien que je ne savais pas ce que je faisais ici... Je n'arrivais à rien. Mes mouvements étaient ralentis comme si je marchais dans l'eau. C'en était irritant, j'avais peu à peu l'impression que mes muscles m'abandonnaient, au fur et à mesure que je m'approchais de la lumière.

Pourtant, mon instinct me disait d'y aller. Mais mes sens me lâchaient presque tous, à l'exception de deux : l'odorat, pour percevoir l'odeur du lycan et du vampire près d'ici, et ma vue pour percevoir cette lueur. Cela dit, à part cette fameuse lueur et des arbres sinistres, je ne voyais rien. Sombre. Lentement, je m'approchais de la lumière, et aussi des deux odeurs. Mon cœur commença à battre la chamade. Et une fois arrivée à cette lumière qui était bel et bien celle d'un feu de camp, je constatais qu'il n'y avait que de ça et des feuilles mortes aux alentours. Je sursautai lorsque Shannon sortit de l'ombre en tombant au sol, d'un regard suppliant. Ses deux seuls mots furent les suivants :

« -Aide moi. »

je ne pus bouger, mes jambes étaient comme pétrifiée tandis que Shannon fut traînée dans l'ombre. J'entendis ensuite un bruit de morsure, suivit par celui caractéristique que faisaient les vampires lorsqu'ils buvaient du sang. Je voulus aider Shannon, pourtant je ne pouvais pas. Encore et toujours, mes jambes refusaient de faire le moindre mouvement. Le silence s'établit alors lorsque je distinguai facilement le bruit de l'écrasement d'un corps sur le sol. Je craignais de voir le vampire. Je vis d'abord... des pieds... des jambes... féminines... Mais pas celles de Shannon. Mes yeux s’écarquillèrent lentement lorsque la vampire sortit totalement de l'ombre, le visage empli du sang de ma défunte sœur. Je la reconnus immédiatement : Scarlet, mon ange des ténèbres qui finalement n'était pas si angélique... Son visage était loin de celui que j'avais aperçu la première fois. Un rictus à la fois satisfait, narquois et sadique tandis que j'étais toujours paralysée. Celle qui avait fait battre mon cœur pour la première fois se jeta sur moi, je la sentis me mordre brutalement et me vider en un instant de la totalité de mon sang... Celle qui avait fait battre mon cœur l'arrêta également. Ce fut le vide, la nuit éternelle, je ne sentis plus rien.


Je me réveillai en sursaut. Encore ce cauchemar, je savais qu'il me reviendrait... Je n'arrivais décidément plus à dormir. Je passais mon regard sur mon radio-réveil... Quatre heures trente du matin... Mais aucun sommeil n'était désormais envisageable.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Quand notre subconscient matérialise nos craintes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» C'est fou comme on se raccroche au passé quand notre avenir est en jeu | Blood & Chronic
» Quand notre guerrière se déshabille le soir...
» On a arrêté de chercher les monstres sous notre lit quand nous avons réalisé qu'ils étaient à l'intérieur de nous. ✗ caly
» Pourquoi la PNH arrête-t-elle des bouzins quand des bandits occupent la rue ?
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum de RPG fantastique Loups-Garous (Lycans) / Vampires :: Aventures Putrides :: Spirit World :: Nightmares-

Partenaire : Julien Konsinski, SRC fait du SEO