Partagez | 
 

 Rencontre en forêt; amitié naissante?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emily HaasHumain - Honnêteavatar

Date d'inscription : 30/07/2014
Messages : 84
Localisation : En bordure de ville, à 10 min du parc

MessageSujet: Rencontre en forêt; amitié naissante?   Ven 1 Aoû - 17:49

De retour du travail, enfin. Il va bientôt faire nuit, je devrais rentrer à la maison, mais j'ai besoin de me détendre d'abord... Je sais, je vais aller marcher 10min dans la forêt, ça me calmera.

Tout en disant cela, Emily bifurqua en direction du sentier, tandis que les derniers rayons du soleil disparaissaient derrière les arbres imposants. L'obscurité l'enrobe tel un manteau de voile fin, caressant chaque parcelle de son corps avec sa fraîcheur apaisante. Après avoir marché 5 minutes, Emily décide de quitter légèrement le sentier, pour mieux profiter du vent frais qui souffle entre les arbres. Elle songe un instant que ça peut être dangereux à cette heure, mais décide qu'après tout, ici ou en ville, c'est pareil; si un vampire décide vraiment de l'enlever pour la tuer, ce n'est pas le regard de quelques passants qui l'en empêcheront. Et ça vaut aussi pour un Loup bien évidemment.

C'est comme chez moi ici, dit-elle en regardant les arbres, les mêmes arbres que dans la forêt qui s'étendait pas loin de la maison. J'ignorais que la végétation forestière était la même en Angleterre et en France. Le climat est pourtant plus humide ici...

Cette réflexion la pousse à s'enfoncer encore plus dans la forêt, observant tour à tour les arbres, les fougères, les fleurs maintenant fermées, à l'exception de quelques Belles de Nuit qui poussent en petits buissons ça et là. Elle s'approche d'un buisson et s'agenouille devant. Elle aime particulièrement ces fleurs, qui poussaient sous sa fenêtre autrefois, et semblaient lui tenir compagnie lors de ses nuits d'insomnie. Inodores et discrètes, ces jolies petites fleurs violettes poussent partout tant qu'il ne fait pas trop chaud.

Au moins un élément familier partout où je peux aller, ça fait plaisir. Je me demande si je pourrai en faire pousser dans petit le jardin derrière la maison?

[i]Ainsi s'enfonça-t-elle dans cette rêverie habituelle qu'elle dissimule de son mieux aux gens qui l'entourent sous un masque d'assurance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katherine BlackwellVampire - Insensibleavatar

Date d'inscription : 13/07/2014
Messages : 90
Localisation : Londres

MessageSujet: Re: Rencontre en forêt; amitié naissante?   Ven 1 Aoû - 18:48

Rencontre en forêt; Amitié naissante?
Emily Haas & Katherine Blackwell

Londres. L’Angleterre me plaisait plus que les Etats-Unis. Que New-York, la ville qui ne dort jamais était pourtant pour moi désormais synonyme de cauchemars. Je vois encore cet avion se planter dans cette tour, je sens encore cette voiture foncer dans cet arbre . Je me souviens de cette perte de conscience et… C’est tout. M’étais-je ensuite réveillée dans ce lit inconnu auprès de mon mari à qui je n’avais guère su faire autre chose que de le tuer. Lui… Mon mari, mon défunt mari. Egoïste que j’avais été, Je ne l’avais tué que pour me sustenter de son délicieux nectar coulant jadis dans ses veines. Il avait aidé à ma survie, mais je l’avais tué. Ceci me paraissait toujours source de regrets. D’autant que j’avais dû abandonner nos enfants afin de ne pas leur réserver le même sort…

Cela faisait un petit moment que cela s’était produit cela dit… Treize printemps, plus exactement. J’avais appris à maîtriser un peu mieux mes émotions pour ne garder que le nécessaire. Pour l’heure, la nuit était tombée et cela me convenait, je pouvais aller chasser. Pour ça je pris un petit sentier forestier, ainsi je chercherais un humain. Si je pouvais faire connaissance avec, et peut-être ne pas le tuer… ça dépendrait. Je sentais une odeur humaine justement, une douce odeur synonyme d’une jeune fille, probablement, une pure jeune fille avec une peau douce à souhait, je savais que je prendrais, quoi qu’il en soit, un sympathique plaisir à planter mes crocs dans sa chair tendre. Je la vis marcher tranquillement, observant les arbres et les plantes. Je m’approchais alors doucement d’elle.

- Bonjour ! Excusez moi je… je me suis un peu perdue… Je ne retrouve pas mon chemin, pourriez-vous m’aider ?

Je décrivis la jeune fille du regard. Ses beaux cheveux blonds étaient bien accordés à ses yeux qui perçaient et qui étaient probablement capables de faire chavirer n'importe quel homme, voire n'importe quelle femme. Je voulais essayer de connaître cette jeune fille et ce bien que je lui mentais afin de faire d'elle ma proie. Certaines personnes connaissaient le stratagème, mais celles-ci n'étaient pas légions.

Give me your blood…
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily HaasHumain - Honnêteavatar

Date d'inscription : 30/07/2014
Messages : 84
Localisation : En bordure de ville, à 10 min du parc

MessageSujet: Re: Rencontre en forêt; amitié naissante?   Ven 1 Aoû - 20:19

- Bonjour ! Excusez moi je… je me suis un peu perdue… Je ne retrouve pas mon chemin, pourriez-vous m’aider ?

Une voix douce me tira de ma rêverie. J'avais été si absorbée par mes pensées (produites pourtant par de simples petites fleures) que je n'avais pas entendu l'étrangère s'approcher. Pourtant, elle disait être perdue, elle n'avait donc pas du faire d'effort pour masquer sa présence, la peur qu'engendre le fait de se perdre rend en générale la discrétion plus difficile. Je n'avais pourtant vraiment rien entendu, pas même un bruissement de feuille capté par mon subconscient. Peut-être m'avait-elle aperçue de loin, et, consciente qu'à cette heure-ci, parmi les êtres qu'on peut croiser en forêt on trouve les vampires, avait-elle décidé d'essayer d'être la plus discrète possible, le temps de juger si je lui paraissais en être une; auquel cas, ce n'était pas prudent, j'étais bien placée pour savoir que les vampires ne se repéraient pas au premier coup d'œil, sans quoi je n'aurais pas été déçue par James... non, il ne fallait pas que je commence à me dissiper. Et puis, en suivant mon raisonnement, il y avait une autre possibilité à ne pas négliger; que ce soit elle, le vampire. Je doute qu'un vampire puisse se perdre, mais en même temps, qui dit qu'un vampire ne peut pas mentir, comme les Hommes? Cette plaie purulente qu'est le mensonge existe chez tous les êtres doués de réflexion après tout... Quoi qu'il en soit, si jamais elle était un vampire, et qu'elle était dans l'intention de me tuer, j'étais mal; j'avais bien une lame et une croix dans ma poche, mais certainement pas de pieu. Note à moi-même si je survis à cette nuit: garder un pieu sur moi.
Mais ne commençons pas à être paranoïaque, un peu de courtoisie que diable, elle est peut-être belle et bien tout simplement une pauvre jeune femme perdue.

_ Bonsoir! souris poliment Ne vous inquiétez pas, vous n'êtes pas très loin du sentier, c'est de là que je viens. De là, vous pourrez rejoindre les deux extrémités de la forêt en un clin d'œil!

Ah ces mots, je me figeai le temps d'une seconde, le temps d'une réflexion: à moins de n'être vraiment pas du coin, auquel cas il était vraiment déraisonnable d'être sortie en pleine nuit dans une forêt inconnue, comment pouvait-elle s'être perdue en si peu de distance? Le sentier n'était pas à 100m... C'était vraiment suspect, mais je tentai tant bien que mal de garder un air calme, posé. Mon hésitation ne lui avait certainement pas échappé si elle était une vampire, mais je ne voulais pas qu'elle me croit prête à m'enfuir en courant en criant au secours; je voulais lui montrer que je n'avais pas (ou presque pas) peur, et qu'elle ne me répugnait pas. Pour cela, je décidai de lui laisser sous-entendre clairement que je soupçonnais qu'elle ne soit pas humaine et que cela ne me dérangeait pas plus que ça.

_ Vous vous êtes vraiment perdue?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katherine BlackwellVampire - Insensibleavatar

Date d'inscription : 13/07/2014
Messages : 90
Localisation : Londres

MessageSujet: Re: Rencontre en forêt; amitié naissante?   Mer 13 Aoû - 10:00

Rencontre en forêt; Amitié naissante?
Emily Haas & Katherine Blackwell

J'avais faim, mais je ne souhaitais pas m'amuser avec cette jeune femme. Ma cruauté était passée, depuis un moment, je ne montrais de cruauté qu'envers mes ennemis. Cependant, il y eut un temps où j'étais loin d'être douce. Ce temps, c'était à mes débuts vampiriques. J'en voulais à Krystian, celle qui m'avait transformée ce jour du 11 septembre 2001. Mais je m’étais vengée sur des humains, profitant du fait qu’elle ait du partir pour son entreprise. Massacre et tortures avaient été mon lot quotidien, et un humain en particulier en avait fait les frais. Coincé dans ma cave, loin du soleil, je le torturais nuit et jour, sans lui laisser le temps de souffler. A cette époque, mon estomac était rempli à chaque moment du sang d’êtres humains multiples, rares étaient les moments où je ne buvais pas, où je ne tuais pas. Je ne cachais même pas les corps, à l’époque, je me fichais des conséquences.

La simulation de perte en forêt sembla ne pas trop convaincre la jeune femme qui hésitait. Moi, je pensais plutôt à me nourrir d’elle en abrégeant, puisque mon estomac commençait à s’impatienter, et mes crocs étaient sur le point de se montrer contre mon gré. Si je m’étais calmée sur les repas, mon contrôle n’était pas toujours vraiment excellent. Elle m’expliqua que le sentier n’était pas loin, et ça cassait bien mon plan… Elle était intelligente, pas de doute. Ce serait dommage de tuer quelqu’un comme elle, aussi, je ne savais pas m’arrêter sur des inconnus,et elle semblait être seule dans les parages… Je n’avais par conséquent pas le choix. Je n’aurais guère le temps de faire connaissance avec elle, ma faim aurait prit l’avantage avant. Elle me demanda alors si j’étais réellement perdue.

- Eh bien à vrai dire non. Tu es perspicace, j’aime ça chez les gens cela dit… Je n’ai pas le choix, j’ai trop… soif…

Je la plaquai quasiment instantanément contre l’arbre le plus proche, humant avec plaisir l’odeur de sa carotide. Je décalai alors légèrement ses cheveux afin de libérer la chair tendre. Mon doigt caressa celle-ci comme pour préparer le terrain, mes crocs sortirent alors et se rapprochèrent lentement de la carotide de la jeune fille, je voulais y aller doucement, ses battements de cœur m’affamaient, je ne tenais plus, mais j’essayais tout de même de lui laisser une chance, mes crocs n’étaient pas encore plantés, j’approchai doucement comme par crainte de la briser…

Give me your blood…
Code by AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily HaasHumain - Honnêteavatar

Date d'inscription : 30/07/2014
Messages : 84
Localisation : En bordure de ville, à 10 min du parc

MessageSujet: Re: Rencontre en forêt; amitié naissante?   Ven 15 Aoû - 20:48

A peine eu-je entendu sa réponse, qui confirmait mes soupçons, que je me retrouvais coincée entre la belle vampire et l'arbre qui se trouvait derrière moi. Le brusque recul me fit marcher sur le petit buisson de fleurs violettes que j'avais contemplées tout à l'heure. Je ne pu m'empêcher d'avoir une brève (ok, très brève) pensée pour les fleurs que je venais de détruire; ça me rendait instinctivement triste et coupable, mais le véritable problème me rappela aussitôt. Non seulement je me trouvais coincée, à la merci de la personne qui désirait faire de moi son repas, mais en plus, comme elle y allait doucement, et que je sentais (du moins c'est l'impression que j'avais, mais peut-être me leurrai-je) qu'elle faisait des efforts pour ne pas me faire mal, je me refusais à sauter sur ma lame d'argent (quoi que je n'étais même pas sûre que j'en aurais été capable si je l'avais voulu, je doute qu'elle m'aurait laissé faire).
Je songeais que peut-être, il y avait moyen de discuter. Elle avait besoin de se nourrir, soit, je ne pouvais pas la blâmer pour cela. Mais je savais d'expérience qu'elle n'était pas obligée de me tuer (sans quoi je serais morte presque deux ans plus tôt); je décidais de lui suggérer cette alternative, moins radicale pour moi.

_ Serait-il possible de discuter rapidement? Pas que je souhaite vous convaincre de ne pas boire, vous en avez besoin je le sais bien, et vous demander de ne pas boire mon sang serait comme me mettre un plat rempli sous les yeux alors que je meurs de faim et me demander de ne pas manger; je dirais à la personne qui demande d'aller se faire voir, et je reste polie. Mais il y a moyen que je ne meurs pas? Bizarrement, j'ai encore envie de vivre un peu. Je sais, ça semble étrange...

Quand vous êtes angoissés, ou dans une situation précaire, rien de tel que de faire de l'humour! Même quand il est nul à pleurer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katherine BlackwellVampire - Insensibleavatar

Date d'inscription : 13/07/2014
Messages : 90
Localisation : Londres

MessageSujet: Re: Rencontre en forêt; amitié naissante?   Jeu 21 Aoû - 13:55

Rencontre en forêt; Amitié naissante?
Emily Haas & Katherine Blackwell

J’étais proche de perdre le contrôle de ma bête. Cette jeune fille au sang si attirant me faisait perdre tous mes moyens. Pourtant, j’arrivais encore à maintenir mes crocs à peine au contact de la douce peau blanche de la blonde, contact me permettant de ressentir ses battements de cœur un peu plus intensément. Et alors que je commençais à appuyer, la jeune fille me demanda s’il était possible que je ne la tue pas. Elle argumenta qu’elle savait que son sang m’attirait et que me refuser ce plaisir ne m’irriterait que plus. Ma bouche se releva alors un peu afin que je sois en mesure de parler en articulant.

- Tu as parfaitement comparé. Je ne peux en revanche rien te promettre… Je n’ai pas encore beaucoup d’expérience, mais je peux essayer de me faire violence, avec un peu de chance j’arriverai à t’épargner…

Je plantais alors mes crocs dans sa gorge en fermant les yeux. Je prenais plaisir en sentant le liquide rougeâtre passer de la veine de la jeune humaine à ma gorge. Cette essence même de la vie qui me procurait l’immortalité et la jeunesse éternelle, celle-même qui guérissait tout les maux. Le graal. Inconsciemment, je refermais l’étreinte de mes bras autour du corps de Emily, comme pour l’enfermer en moi, en faire ma propriété. Finalement, je parvenais à extirper mes crocs et à lécher le filet de sang qui s’échappait des traces laissées par mes crocs. D’un revers de la main, je ressuyais ma bouche et rouvris les yeux, reculant d’Emily, la laissant reprendre ses forces.

- Merci beaucoup… Si tu veux quelque chose en dédommagement, mon sang pour te guérir ou quoi que ce soit, si tu veux je peux te payer un verre ?

Je cherchais fréquemment à me racheter auprès des proies que j’épargnais, et ce afin qu’elles ne me considèrent pas comme un monstre ne me servant d’eux que pour leur sang. J’espérais également qu’elles ne crieraient pas « au vampire » un peu partout…

Give me your blood…
Code by AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily HaasHumain - Honnêteavatar

Date d'inscription : 30/07/2014
Messages : 84
Localisation : En bordure de ville, à 10 min du parc

MessageSujet: Re: Rencontre en forêt; amitié naissante?   Jeu 21 Aoû - 15:06

La jeune femme, sur le point de plonger ses crocs dans ma chair, fit l'effort de me répondre, effort qui à lui seul me convainc que j'avais une véritable chance de m'en sortir vivante. Elle me dit qu'elle ferait des efforts, bien qu'elle ne promit rien; c'était suffisant à mes yeux, si elle ne s'était pas du tout sentie de m'épargner, elle n'aurait pas pris la peine de me répondre. Je me détendis donc autant que faire se peut dans une telle situation, fermai les yeux et la laissai plonger ses crocs sans la moindre résistance.
Je reconnu cette sensation immédiatement; c'était comme cette nuit que je ne pourrais jamais oublier, la première - et seule jusqu'à lors - fois où j'avais été exposée complètement à un vampire. Je senti ma peau se fendre, me brûler légèrement, puis mon sang changer de direction, convergeant en un flot vif vers la bouche de la belle inconnue. Ses bras s'enroulèrent autours de moi, comme un chat le ferait pour protéger son repas des autres félins des environs. Craignait-elle qu'un autre vampire tente de me voler à elle pendant qu'elle se désaltérait? Ou était-ce simplement un mouvement réflexe, développé à force d'avoir des proies qui tentent de s'enfuir? Quoi qu'il en soit, l'étreinte était ferme, incassable pour une simple humaine comme moi, mais pas brutale, elle ne me blessait pas. Petit à petit, je sentais mes forces diminuer, mon esprit s'embrouiller légèrement, signe que, lorsque j'ouvrirai mes yeux, ma vision serait floue.
La vampire se détacha enfin de moi, reculant, et j'ouvris mes yeux sur un monde devenu trouble, légèrement vacillant. J'inspirai lentement, à fond, et expirai de même, et recommençai la manœuvre trois ou quatre fois pour aider mon cerveau à se ressaisir un peu; l'effet fut maigre, mais je m'en contenterais pour le moment. Je fixai mon regard quelque peu vidé sur la femme qui me faisait à nouveau face, l'écoutant m'offrir de me donner un peu de son sang pour me guérir, ou tout simplement de me payer un verre si je préférais. L'offre était certainement généreuse, mais je ne comptais pas boire de son sang, et je le lui fit savoir:

_ Votre offre est... très généreuse de ta part... mais je vais la décliner, sans vouloir vous offenser. Je ne veux pas absorber de sang de vampire... le risque est trop grand...

Je n'avais pas encore complètement regagné mon souffle, formuler une phrase était donc pénible pour moi, et je sentais que plus je restais debout, plus je me sentais fatiguée, mon corps devenu si froid que j'avais l'impression que l'air autours de moi était brûlant. Je devais rentrer rapidement, pour panser la plaie, et m'allonger avant de m'évanouir.

_ Je vais juste rentrer chez moi pour... me reposer un peu... Merci de m'avoir épargnée... je m'en souviendrai.

Je m'appuyai contre l'arbre le plus proche, et tentai quelques pas; le monde se mit à tourner plus vite. Je laissais échapper un "flûte" avant de m'agenouiller dans l'herbe, accueillant son humidité comme une fraîcheur salvatrice; le retours allait être compliqué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katherine BlackwellVampire - Insensibleavatar

Date d'inscription : 13/07/2014
Messages : 90
Localisation : Londres

MessageSujet: Re: Rencontre en forêt; amitié naissante?   Ven 22 Aoû - 8:12

Rencontre en forêt; Amitié naissante?
Emily Haas & Katherine Blackwell

la jeune fille déclina poliment et logiquement ma proposition. En effet elle ne voulait pas prendre le risque de devenir un vampire, et pour le verre bah… Elle ne semblait pas en très bon état, alors si elle y rajoutait l’alcool, ce n’était même pas la peine d’imaginer ! J’avais peut-être pris un peu trop de son sang, après tout. Mais elle était vivante, et après un bon repas ainsi qu’une bonne nuit de sommeil, elle serait requinquée, comme neuve. Je comprenais parfaitement sa décision et la respectais. Je me demandais cependant si elle pourrait rentrer chez elle par ses propres moyens, elle semblait bien affaiblie. Si elle avait prit de mon sang, ça aurait été, mais là…

- Il n’y a pas de quoi. Je ne suis pas un monstre dans l’âme, bien que je puisse paraître froide, je ne veux pas terroriser. Je veux juste… vivre, et il m’arrive parfois de tuer pour ça. Mais bon… Les humains mangent de la viande, ce n’est pas pour autant qu’ils ne respectent pas leurs proies, mais ils portent la priorité à leur espèce sur par exemple les moutons. Je pense que les vampires font pareil avec les humains, bien qu’on soit pas mal à s’entretuer. Hm, faut que j’arrête là, je parle trop !

Quel moulin à parole je faisais, je savais que cette jeune fille ne demandait rien d’autre qu’un bon lit moelleux et moi je papotais comme pas possible ! J’étais vraiment… étrange, morbide. Je lui parlais comme si elle était en grande forme, comme si pour moi la voir comme ça était chose commune… En parlant d’elle, elle chercha à marcher mais tomba rapidement à genoux, les mains sur le sol. Je l’aidais alors à se relever.

- Ca va ? Je vais vous aider à vous relever, et je vais vous accompagner chez vous, vous ne pouvez pas rentrer seule. Vous avez une voiture ? Moi je suis venue à pied, mais je suis un vampire. Je peux vous déposer, vous et votre voiture, et rentrer chez moi à pied ça ne me dérange pas. Je suis en pleine forme grâce à votre sang, je peux aller bien plus vite qu’en voiture… Mais je ne vous propose pas cette solution pour vous ramener car je ne suis pas sûre que vous tiendrez le choc…

Je lâchais un léger rire, si je me déplaçais maintenant à vitesse vampirique, je n’aurais plus qu’à la déposer sur son lit comme un pantin désarticulé, son corps n’était pas fait pour cette vitesse, encore moins affaibli tel que maintenant. D’un mouvement, je la fit s’appuyer sur mon épaule et commençais à marcher.

- Alors, parlez moi de vous. Quel est votre nom ? Votre âge ?

J’essayai de tenir la conversation afin de rendre le chemin moins ennuyeux et monotone pour nous deux. Je ne voulais pas qu’elle s’évanouisse, je n’avais pas besoin de ça, alors il fallait la distraire jusqu’à ce qu’elle puisse s’endormir tranquillement dans son lit. Je prévoyais aussi de rester à son chevet jusqu’à ce que je sois sûre qu’elle ne mourrait pas dans son sommeil. Je regardais cependant l’heure sur mon téléphone portable et constatais que le jour ne tarderait pas à se lever, je doutais même avoir le temps de rentrer chez moi, enfonçant le petit appareil dans ma poche, je tournai la tête en direction de l’humaine.

- Ca ne vous dérange pas si je reste chez vous aujourd’hui ? Ne vous en faîtes pas, je ne volerais rien, c’est juste parce que le soleil va bientôt se lever et que j’ai pas vraiment envie de finir en grillade…

Give me your blood…
Code by AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily HaasHumain - Honnêteavatar

Date d'inscription : 30/07/2014
Messages : 84
Localisation : En bordure de ville, à 10 min du parc

MessageSujet: Re: Rencontre en forêt; amitié naissante?   Ven 22 Aoû - 19:32

A peine eu-je le temps de me dire que j'allais avoir du mal à rentrer que je senti une main fraîche attraper mon bras d'une poigne ferme mais qui à nouveau ne me blessait pas. La vampire m'aida à me relever et me soutint pour me permettre de rester debout. Je la regardai, étonnée; je m'étais attendue à ce qu'elle parte puisque j'avais décliné son offre. Encore une preuve que les vampires n'étaient pas tous des monstres d'égoïsme. Elle me demanda comment je me sentais, si j'avais une voiture, proposa de me ramener chez moi. Au moins, je rentrerai en un seul morceau, la soirée se terminait mieux que je ne l'avait crains. Enfin, je dis la soirée, mais je devrais dire la nuit; tandis qu'elle passait son bras sous mes épaules, je pu voir sa montre le temps d'une seconde, et au vue de l'heure, le jour n'allait pas tarder à se lever. J'étais de ce fait d'autant plus surprise qu'elle soit restée pour m'aider.
Tandis que nous nous mettions en marche en direction du sentier, je lui dit que j'étais venue à pieds, que je n'avais pas de voiture, et que j'habitais à dix minutes de la forêt environs à pieds. Elle se mit alors à me poser des questions simples sur moi. Comment je m'appelais? Quel âge j'avais? Depuis combien de temps j'étais à Londres? Etc... Je lui répondis sans hésiter ou avoir l'impression qu'elle m'en posait trop, j'avais compris qu'elle tentait de me maintenir éveillée pour éviter que je ne perde connaissance.

_Je m'appelle Emily Haas, j'ai 21 ans... Je suis Française de naissance, franco-allemande par mes liens du sang, et bientôt je l'espère, Anglaise par naturalisation... Je suis à Londres depuis environs deux ans maintenant... Et vous? Comment vous appelez-vous, et quel âge avez vous, en tant qu'humaine et en tant que vampire?

Tenir une conversation était encore difficile, mais un peu moins maintenant que je n'avais pratiquement plus à porter mon propre poids. La jeune femme, elle, ne semblait pas éprouver la moindre difficulté à me soutenir, tout en avançant à un rythme correcte. Je suppose qu'être vampire avait ses avantages aussi. Nous poursuivîmes notre route, discutant. Je lui posai à mon tour une question:

_ Accepteriez-vous de me parler un peu de la condition de vampire? Ce qu'on ressent, ce qui change, les difficultés et les avantages que ça entraîne...

Soudain, elle tourna sa tête dans ma direction et me demanda si elle pouvait rester chez moi pour la journée; le jour allait bientôt se lever, et elle n'aurait pas le temps de rentrer chez elle avant que ses rayons mortels pour elle ne baignent la terre de leur chaleur féconde. Elle m'assura qu'elle ne volerait rien chez moi, qu'elle voulait juste éviter de mourir brûler, ce que je pouvais comprendre sans difficulté; ça devait être une mort atroce. Je lui souris du mieux que je pu:

_ Bien sûr, restez jusqu'à ce que la nuit soit tombée, ou jusqu'à ce qu'il se mette à pleuvoir si ça arrive plus tôt et que vous voulez rentrer le plus rapidement possible. Je ne crains pas que vous voliez quelque chose ne vous en faites pas, et je serais bien cruelle de vous jeter dehors à la mort après que vous m'ayez épargnée et aidée à rentrer chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katherine BlackwellVampire - Insensibleavatar

Date d'inscription : 13/07/2014
Messages : 90
Localisation : Londres

MessageSujet: Re: Rencontre en forêt; amitié naissante?   Sam 6 Sep - 6:17

Rencontre en forêt; Amitié naissante?
Emily Haas & Katherine Blackwell

La jeune blonde ne cacha pas sa surprise lorsque ma main agrippa fermement son bras dans le but de l’empêcher de tomber. Sans doute aurait-elle pensé que je l’aurais abandonnée là, à son sort. J’aurais pu le faire, oui, j’aurais pu, mais je n’avais pas voulu. Lorsque je fis en sorte qu’elle s’appuie à moi, je commençais à discuter un peu de tout et n’importe quoi, pour la maintenir éveillée. C’était les bases après tout, non ? Il faudrait aussi peut-être qu’elle mange, elle allait prendre quelques kilos mais c’était mieux que perdre la vie, je suppose, et puis elle n’avait pas l’air de quelqu’un de particulièrement narcissique qui se dit que dès qu’elle prend deux kilos, c’est la fin du monde…

Ce genre de pouffiasses nuisaient à l’image des femmes. Les hommes avaient plein de préjugés à cause de ça, et les pouffiasses devenaient légion ces derniers temps… A tel point que les hommes oublient qu’il reste des filles bien… Bon, je parle des humaines bien sûr. Dans le sens où je suis devenue un vampire, que j’ai tué des gens et que j’en tuerais encore, je ne pouvais plus être une fille bien. Bien sûr, les sexistes j’en faisais mon affaire, combien de sexistes m’avaient généreusement fait don de la totalité de leur sang… Voilà ce qu’il faut se dire : Les noirs ont des droits, les handicapés ont des droits, les homosexuels ont des droits, les femmes ont des droits, les vampires ont des droits, les lycans ont des droits. Tout être doté d’une intelligence ont des droits, et même plus. Bien sûr, je ne défends pas tellement les valeurs démocratiques sachant que j’extermine ceux qui me font chier… Mais il ne faut pas se baser sur ça n’est-ce pas, après tout, n’est-ce pas le « symbole de la démocratie » à savoir les Etats-Unis, qui torturent leurs prisonniers à Guantanamo et qui autorisent encore la Peine de Mort ?

La jeune blonde m’informa qu’elle était venue à pied et que par conséquent elle n’avait pas de voiture. C’était génial… Mais elle répondit tout de même à mes questions en un bloc, Emily Haas, une petite franco-allemande de 21 ans, sympathique tout ça bien qu’elle s’était faite naturaliser britannique. Trois nationalités donc, mais je n’eus pas le temps de réfléchir qu’Emily me retournât déjà mes questions. Je lâchais un léger rire amusé.

- Moi ? Eh bien, je m’appelle Katherine Blackwell, j’ai 25 ans… physiquement, mais je suis née il y a 38 ans. Je suppose que le calcul est facile maintenant, c’est pas compliqué de savoir que cela fait treize ans que je suis un vampire !

Oui, ce jour du 11 septembre 2001… Les gens se souviennent de ce jour comme celui où on a démontré que les Etats-Unis n’étaient pas invulnérables, moi l’attentat me passe loin au-dessus de la tête –sans mauvais jeu de mot puisque c’était des avions…- puisque c’est ce jour là que Krystian m’a transformée et forcée à tuer mon mari.

- Le vampirisme ? Eh bien, comme dans tout, il y a des hauts et des bas… Les inconvénients les plus connus et les plus symboliques du vampire je suppose… Le soleil nous brûle, et on doit boire du sang pour vivre. Certains choisissent le sang animal mais… j’ai horreur de ça. Après, on a tous nos sens, notre vitesse, notre force qui sont accrus. En toute modestie, nous sommes censés être… attirants physiquement, pour pouvoir charmer nos proies. Il est clair qu’un vampire moche ne va pas forcément être un moins bon chasseur, mais il pourra moins s’amuser à draguer. Moi, que je sois belle ou non je m’en fiche, je ne m’amuse pas avec mes proies. Je tue juste pour me nourrir. Critique-t-on un lion quand il mange une gazelle ? Oh, bien sûr… On ne craint pas l’ail, on peut prendre des bains aussi, oubliez toutes ces histoires sur Dracula ! Il y a bien des crasseux parmi les vampires mais c’est selon leur… Terme mal placé je dois bien l’avouer… selon leur « propre » chef…

Je lâchais un léger rire, un humain aurait dû reprendre son souffle, moi j’étais morte, et par définition je n’avais pas besoin de respirer. Alors que nous arrivâmes à l’orée de la forêt, le ciel commençait à m’inquiéter, il s’éclairait de plus en plus et le bleu nuit était devenu un peu plus clair, l’on voyait encore quelques petites étoiles isolées, mais j’espérais vraiment avoir le temps de me rendre chez Emily. Elle répondit alors à ma demande alors que nous avançâmes sur la route, en direction de sa maison. Cependant, pour cacher mon angoisse, je détendais l’atmosphère avec une petite pointe d’humour.

- Bon, oui je ne volerai rien, mais je ne refuserai pas si vous m’offrez quelque chose de bon cœur !

Je riais légèrement, bien sûr c’était impoli d’abuser de l’hospitalité, ainsi je voulais montrer que je disais la vérité tout en faisant en sorte qu’Emily ne le prenne pas pour une réclamation, même si un cadeau ne se refusait pas et que si elle m’offrait quelque chose je le garderais volontiers, même pour le geste si c’est quelque chose dont je ne manque pas ou dont je n’ai pas besoin ! On arriva alors devant la maison d’Emily et je tournais la tête vers elle.

- Donnez moi vos clefs, je vais ouvrir !


Give me your blood…
Code by AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily HaasHumain - Honnêteavatar

Date d'inscription : 30/07/2014
Messages : 84
Localisation : En bordure de ville, à 10 min du parc

MessageSujet: Re: Rencontre en forêt; amitié naissante?   Lun 8 Sep - 8:28

Nous continuions d'avancer tout en discutant. Elle m'annonça qu'elle s'appelait Katherine Blackwell, et qu'elle avait été vampirisée à l'âge de 25 ans, il y a 13 ans. Elle ne me dit pas à quelle date elle avait été transformée, et je me demandai intérieurement si ça lui avait simplement échappé, où si les vampires ne comptaient pas ce jour comme spécial. Fêtaient-ils leur anniversaire de naissance humaine, ou celui de leur métamorphose? Peut-être fêtaient-ils les deux. Peut-être n'en fêtaient-ils plus aucun...
Je l'interrogeai alors sur le vampirisme, et, à ma surprise, elle répondit franchement. Je n'avais pas vraiment envisagé qu'elle refuserait catégoriquement de me répondre, mais j'avais songé qu'elle déciderait peut-être de rester vague, ou tout simplement, qu'elle ne parlerait pas des faiblesses, afin d'éviter tout risques si jamais j'étais une chasseuse déguisée. Vous me direz, une chasseuse n'aurait sûrement jamais laissé une vampire boire de son sang, ça devait me laver de toute possible suspicion je suppose. J'écoutai sa description, et remarquait qu'elle était fidèle à celle que m'avait faite un jour un ami de mes grands-parents, qui avait beaucoup participé à mon éducation sur les créatures dont trop ignore l'existence. Je me souvins de cet homme; il était bien plus jeune que mes grands-parents, je lui aurais donné la trentaine tout au plus, les cheveux d'un châtain presque blond, et qui tombaient le long de sa nuque, les yeux dorés tant ils étaient clairs, et une voix posée, relaxante. Ils m'avaient souvent répété que s'il venait à leur arriver malheur, je devrais compter sur lui pour veiller sur moi à leur place. Je les avais crus. Et finalement, il n'était venu ni à l'enterrement de mon grand-père, ni à celui de ma grand-mère. Il avait pourtant été invité, je le savais, et pour cela, j'avais insisté pour l'attendre toute la journée, jusqu'à ce que le soleil commence à se coucher, mais j'avais été déçue par deux fois. J'étais donc partie sans un adieu pour lui, blessée par son attitude, et en colère à l'idée qu'il n'était peut-être resté que pour profiter de la gentillesse de mes grands-parents.
La jeune vampire plaisanta alors, et sa voix me tira de ma rêverie:

_ Bon, oui je ne volerai rien, mais je ne refuserai pas si vous m’offrez quelque chose de bon cœur!

Il était clair qu'elle plaisantait, mais je songeais au fait qu'il serait en effet bienvenu que je la remercie pour son aide, autrement que juste en ne la jetant pas à la mort. Je lui demanderai si elle avait besoin de quelque chose quand nous serions à la maison, ce qui n'allait plus tarder, puisqu'on l'apercevait au loin. D'ailleurs, la jeune femme proposa:

_ Donnez moi vos clefs, je vais ouvrir!

La prudence aurait voulu que je refuse, mais je n'avais pas le cœur ni l'énergie de me montrer méfiante à son égard, et le jour se rapprochait dangereusement, il valait mieux qu'elle se mette à l'abri; je lui tendis les clefs et lui dit:

_ Installez-vous dans la maison confortablement, les fenêtre de l'étage sont presque toujours fermées, vous devriez donc y être bien à l'ombre et au frais. Inutile de revenir me chercher, je suis capable de faire les quelques mètres qui restent par moi-même.

Disant cela, je me dégageais un peu d'elle, pour lui montrer que je tenais sur mes pieds, enfin plus ou moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katherine BlackwellVampire - Insensibleavatar

Date d'inscription : 13/07/2014
Messages : 90
Localisation : Londres

MessageSujet: Re: Rencontre en forêt; amitié naissante?   Sam 13 Sep - 9:14

Rencontre en forêt; Amitié naissante?
Emily Haas & Katherine Blackwell

J’avais franchement répondu à la jeune humaine à propos du vampirisme. En effet, quel était l’intérêt de mentir à propos de ça ? D’ailleurs, je ne lui avais pas énoncé les faiblesses, afin de ne pas prendre de risques, ce qu’elle pouvait aisément comprendre. Je la portais assez facilement et le fait qu’elle n’ait pas à supporter son propre poids l’aidait grandement à rester éveillée. Une certaine quantité de son sang coulait désormais en moi, elle m’avait aidée à vivre, à mon tour de l’aider à survivre. Un prêté pour un rendu non ?

La maison se présenta au loin alors que je plaisantais sur le fait que j’accepterais volontiers un cadeau. Il ne fallait pas abuser non plus, elle m’avait quand même déjà offert son sang, je n’allais pas non plus la dépouiller de ses biens ! Emily me donna ses clefs et si je voulais, je pouvais courir jusqu’à la maison et enfermer la blonde dehors. Je ne le ferais pourtant pas, je n’étais pas du genre à faire ça. Le temps d’arriver jusqu’à la porte, je rangeais les clés dans ma poche alors qu’elle me suggéra de la laisser faire les quelques mètres qui restaient. Pour l’aider, je me déplaçais jusqu’à un arbre.

- Posez votre main sur le tronc, je vais vous lâcher lentement, pour pas trop vous brusquer, l’arbre servira d’appui. Essayez de gagner la maison en vous appuyant sur les arbres. Cela dit je ne rentrerai pas tant que vous ne serez pas là, ça ne se fait pas, excepté si le soleil se lève, là je n’aurais plus le choix.

Alors qu’Emily se retenait, je me retirais lentement alors que je gagnais la porte, et que j’observais la jeune humaine. Si jamais elle avait besoin d’aide, je serais disposée à lui en offrir. Je jetais fréquemment un œil au ciel afin de surveiller l’avancement de l’aube. Je jouais en même temps avec le trousseau de clés dans ma poche, prête à ouvrir en urgence en cas de besoin. J’attendais, je ne voulais pas la presser…

Give me your blood…
Code by AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily HaasHumain - Honnêteavatar

Date d'inscription : 30/07/2014
Messages : 84
Localisation : En bordure de ville, à 10 min du parc

MessageSujet: Re: Rencontre en forêt; amitié naissante?   Sam 13 Sep - 14:30

Katherine accepta mes clefs, mais ne prit cependant pas l'intégralité de mon offre; en effet, avant de se diriger d'elle-même vers la maison, la délicate vampire m'accompagna jusqu'à un arbre, contre le tronc duquel elle me suggéra de m'appuyer.

- Posez votre main sur le tronc, je vais vous lâcher lentement, pour pas trop vous brusquer, l’arbre servira d’appui. Essayez de gagner la maison en vous appuyant sur les arbres. Cela dit je ne rentrerai pas tant que vous ne serez pas là, ça ne se fait pas, excepté si le soleil se lève, là je n’aurais plus le choix.

Je m'exécutai donc, pressant ma main libre contre le tronc solide du chêne qui me servait d'appuis, et me laissant doucement glisser de ses épaules, sur lesquelles était posé mon autre bras. Puis, regagnant progressivement ma stabilité, je la regardai s'éloigner en direction de ma maison, et attendre sur le pas de la porte. Son geste me touchait, presque autant que celui de m'épargner alors que ma vie était entre ses mains; rien ne la forçait à m'attendre ainsi, surtout alors que le jour pointait et que je lui avait clairement dit qu'elle pouvait se mettre à l'abri immédiatement si elle le voulait. J'inspirai donc un grand coup, et me mis en marche, du plus rapidement que je le pouvais tout en restant stable, ce qui, dans mon état, signifiait assez lentement tout de même; c'était ma façon de répondre à son geste, je voulais faire mon possible pour qu'il n'ait pas été vain. Alors je continuai de fixer mon regard sur la porte et sur la belle jeune femme qui attendait devant, puisant dans mes dernières forces pour la rejoindre avant que le soleil n'embrasse la Terre de sa lumière fertile.
Autour de moi, je sens le monde s'illuminer progressivement, et chaque légère modification de luminosité se fait sentir en moi comme le tic-tac d'une horloge dans un cauchemar; lourd sur le cœur, stressant, avec la question "y arriverai-je à temps" qui tourne en boucle dans ma tête. On pourrait presque croire que c'est moi la vampire dans l'histoire... Enfin, le perron, la jeune femme, l'abri sûr face aux rayons du soleil. Plus une seconde à perdre, il faut entrer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katherine BlackwellVampire - Insensibleavatar

Date d'inscription : 13/07/2014
Messages : 90
Localisation : Londres

MessageSujet: Re: Rencontre en forêt; amitié naissante?   Mar 16 Sep - 17:43

Katherine & Emily
rencontre en forêt; amitié naissante?
Le soleil commençait à me titiller la peau, cependant c'était trop faible pour me faire cuir. Ainsi, je n'avais pour l'instant l'impression que l'on griffait mes joues, ce qui était désagréable mais supportable. Je ne prenais pas encore feu mais dans le doute, j'ouvris la porte de la maison et me mis sous le toit afin de retarder ma grillade. Le courage de la jeune fille qui voulait faire le chemin par elle-même m'impressionna, elle avançait lentement, prudemment afin de ne pas tomber, car il était clair que si elle chutait, elle ne se relèverait pas. Je ne serais en mesure d'aller la secourir et elle pourrait bien y perdre la vie.

J'étais pourtant assez admirative de cette humaine, une battante, qui ne lâchait rien, préférant la mort à la reddition. J'avais bien affaibli son organisme et il faudrait aussi qu'elle mange quelque chose pour reprendre des forces, et qu'elle se repose, elle l'aurait bien mérité, elle était en difficulté. Je la voyais progresser assez lentement, avalant progressivement les derniers mètres qui la séparaient de la maison, alors que le ciel se tint d'un orange synonyme que le soleil pointait son nez à l'horizon. Heureusement, Emily faisait face au soleil, par conséquent j'étais protégée par la maison, dont les murs empêchaient les rayons lumineux de m'atteindre. Les volets étant fermés, j'étais protégée et pouvais rester à la porte afin d'accueillir la belle blonde qui parvint à se hisser sur le perron. Tendant mon bras, je saisis le poignet d'Emily et la tirais vers l'intérieur avant de fermer la porte.

- Eh bien, ça m'en fera des histoires à raconter!

Je posais les clefs qu'elle m'avait prêtées sur le meuble le plus proche, dans le rayon visuel d'Emily afin qu'elle ne pense pas que j'eusse l'intention de les garder ce qui n'était pas le cas. Me souvenant de ce qu'elle avait dit, à propos d'occuper l'étage, je bifurquais pourtant vers la cuisine et sortis une tranche de pain que je tendis à Emily.

- Il faut que vous mangiez, puis je vous conduirai à votre lit. Dormir est le meilleur moyen pour digérer et renouveler le sang!
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rencontre en forêt; amitié naissante?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre en forêt; amitié naissante?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une amitié naissante [Finit]
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié
» [Bande] Gobelins des forêts
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum de RPG fantastique Loups-Garous (Lycans) / Vampires :: Aventures Putrides :: The Darkness :: Sentiers -

Partenaire : Julien Konsinski, SRC fait du SEO