Partagez | 
 

 le bon couteau n'est pas celui qui coupe le plus, mais celui qui te correspond le mieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emily HaasHumain - Honnêteavatar

Date d'inscription : 30/07/2014
Messages : 84
Localisation : En bordure de ville, à 10 min du parc

MessageSujet: le bon couteau n'est pas celui qui coupe le plus, mais celui qui te correspond le mieux   Dim 3 Aoû - 17:23

Le soleil estival commence à embrasser la terre, alors que je quitte à peine mon lieu de travail après une journée particulièrement chargée. Eh oui, qui dit été, dit festivités, et bon nombre d'entre elles incluent des parcours équestres, qu'ils soient pour la détente ou pour la compétition. Et bien sûr, qui doit nettoyer et tout remettre en ordre après tout ça ? Ich, la palefrenière. Pas que cela me dérange, j'aime ce travail, il est au grand air, l'équipe sur place est sympathique, les habitués sont, dans l'ensemble, courtois même envers moi. Mais la journée ne s'est pas passée exactement comme prévue, et à cause d'un accident au retour d'un groupe d'adultes débutants partis en promenade, l'objet que je garde tout le temps avec moi par sécurité a été endommagé ; je parle ici du petit couteau en argent que mes grand-parents m'ont offert à mes 15 ans. Pour faire court, l'un des cavaliers était énervé, parce qu'il avait chuté lors de la promenade d'après ce qu'on m'a raconté, et il tirait son cheval violemment. L'animal a fini par se rebeller, conséquence prévisible d'une attitude irresponsable,et a reculé d'un coup, me heurtant, moi qui passait à côté pour venir aider le cavalier « en difficultés ». Comme toujours, j'avais sur moi ma petite sacoche avec le couteau dedans (le directeur m'a autorisée à le garder sur moi même au centre, conscient que j'avais parfois à rentrer la nuit, et que les Loups et les vampires étaient tout sauf de simples mythes), et le choc, assez violent, avec le cheval l'a cassée, renversant au sol son contenu, à savoir le couteau et un petit carnet avec son crayon. Le bruit a effrayé le cheval, qui a fait un autre écart, claquant ce coup-ci son sabot antérieur gauche sur la lame de mon couteau, la tordant ainsi un peu. Son postérieur droit, lui, atterri sur mon pied gauche ; j'aurai un gros hématome demain à n'en pas douter, mais heureusement rien n'a l'air d'être cassé. Quoi qu'il en soit, mon couteau est désormais inutilisable, ou peu s'en faut.
Oh, ce n'est pas que je me leurre en m'imaginant pouvoir gagner un duel contre un Loup, et encore moins contre un vampire, sans une égratignure rien qu'avec un petit couteau ; mais mon grand-père m'a répété de nombreuses fois que si je devais attendre un moment pour avoir une chance de percer le cœur d'un Loup transformé, c'était lorsque celui-ci était sur le point de me mordre que je devais agir, parce qu'à ce moment là la distance et l'attention détournée de l'assaillant joueraient en ma faveur. Honnêtement, j'espère ne jamais me retrouver dans une telle situation, mais c'est malheureusement un risque existant, il faut donc y être paré. Avec mon couteau fortement endommagé, je me sens comme nue, démunie. Il m'en fallait un autre au plus vite, et si possible, un meilleur que celui que j'avais jusque là. J'avais entendu dire que la tenancière de la boutique de tatouages, Miss Scarlet Skellington, faisait aussi des couteaux de bonne qualité ; je pense qu'il est temps pour moi de visiter cette boutique.
Me voici donc maintenant à l'entrée du salon de tatouage. Impossible de voir à l'intérieur, il n'y a pas de fenêtre apparente de mon côté. Pas le choix donc, pour savoir ce qui m'attend à l'intérieur, il me faut entrer. Pas que je craigne une attaque hein, je ne suis pas paranoïaque, mais étant un peu timide, entrer dans un lieu complètement inconnu me stresse toujours un peu. Enfin, j'inspire un grand coup, et pousse la porte du salon...


Dernière édition par Emily Haas le Jeu 21 Aoû - 12:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarlet SkellingtonVampire - Déterminéeavatar

Date d'inscription : 22/05/2014
Messages : 156
Localisation : In the shadows...

MessageSujet: Re: le bon couteau n'est pas celui qui coupe le plus, mais celui qui te correspond le mieux   Jeu 21 Aoû - 7:32

"Le bon couteau n'est pas celui qui coupe le plus, mais celui qui te correspond le mieux"
(Feat. Emily Haas)


J e venais de finir de remettre à neuf les tatouages d’un de mes amis, un loup qui a tendance à un peu trop aimer l’adrénaline pour en ressortir indemne. Nous avions fini par nous lier d’amitié. Son sourire charmeur était un petit rayon de lune… Il semblait perpétuellement de bonne humeur. Et bien que nos styles aient tendance à être relativement différents, nous appartenions au même monde. Celui des artistes. Enfin, passons. Comme à son habitude,il paya les retouches, assez conséquentes cette fois pour que j’y passe 5h consécutives. Il me sourit, me remercia de sa voix caressante et me baisa poliment la main avant de quitter le salon.

A peine mon loup eut-il quitté les lieux que la porte s’ouvrit de nouveau, cette fois sur une jeune femme que je n’avais encore jamais vue auparavant. Je lui offris un sourire bienveillant, sans quitter mon comptoir. Je pouvais, sans qu’elle ne parle sentir qu’elle était sur ses gardes. Légitimement, je suppose. C’est souvent le cas quand on est confronté à l’inconnu. Alors qu’elle approchait, je la saluais, comme je le faisais chaque fois avec les nouveaux clients. Je passai devant le comptoir en bois massif, toujours soutenu par ses anges sculptés. Je m’inclinai en une révérence polie, sans me départir de mon sourire

« Bienvenue au Carson’s Arts demoiselle, que puis-je pour vous ? »

J’avais déjà essayé d’imaginer ce que pouvait voir les nouveaux arrivants dans cette situation. M’était alors venue une vision toute romantique des portes de l’Enfer… Ou peut-être une version sombre d’un havre de paix, au sein duquel l’accueil était assuré par une créature qui aurait pu être la femme du Maitre Obscur. Apres tout, qui avait la certitude que l’enfer n’était que torture ? Pourquoi ne pouvait-il pas être plutôt un endroit de regroupement pour les âmes sombres qui cherchaient un endroit où personne ne les jugeraient ?
Bref, je crois que je divague

Je saluai donc la jeune femme qui venait de passer ma porte, et fut frappée par son visage. Il était harmonieux. Tout en contrastes été en jeux de lumière. Je ne m’attardai pas trop cependant, je ne voulais pas que mon regard tout artistique se fasse trop insistant.

_________________



Scar'let
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily HaasHumain - Honnêteavatar

Date d'inscription : 30/07/2014
Messages : 84
Localisation : En bordure de ville, à 10 min du parc

MessageSujet: Re: le bon couteau n'est pas celui qui coupe le plus, mais celui qui te correspond le mieux   Jeu 21 Aoû - 13:28

Mes yeux mirent quelques secondes à se faire au changement de luminosité; oh, la pièce n'était pas plongée dans le noir, au contraire, un grand lustre, du genre que je n'avais jamais vu dans une maison autre qu'un ancien château, éclairait la pièce dans son ensemble. Simplement, c'était une lumière bien moins agressive que celle du soleil couchant, surabondant mes pupilles de rouge, de rose et de jaune. La voix douce de la tatoueuse retentit à mes oreilles avant que mes yeux se soient complètement fait au contraste lumineux.

"Bienvenue au Carson’s Arts demoiselle, que puis-je pour vous ?"

L'entendre me fit lever les yeux vers le comptoir, me demandant quelle femme pouvait posséder une voix si harmonieuse. La jeune femme était à la hauteur de sa voix pour ce qui était de la beauté; mince, de taille moyenne, elle avait des cheveux qu'on aurait dit de feu tant leur teinte rousse était vive, mais pas à la manière des "poil de carotte", plus éclatante, lumineuse. Ses cheveux étaient longs, et épousaient harmonieusement la forme de son visage délicat, faisant ressortir sa pâleur et le bleu de ses yeux. Il me fallut quelques secondes avant de me rendre compte que je m'étais figée et que je la dévisageais, muette alors qu'elle m'avait posé une question. Je me ressaisis et lui répondis:

_ Bonsoir, je suis actuellement à la recherche d'une nouvelle lame pour remplacer la mienne qui a été endommagée aujourd'hui. On m'a dit que vous en faisiez, en plus des tatouages, et que vos lames étaient de qualité.

Tout en disant cela, je fis quelques pas hésitant en direction de la belle tatoueuse et du superbe comptoir qui se dressait derrière elle; il était vraisemblablement en bois sombre, et ses pieds représentaient des anges déchus. Le travail du bois était très fin, et les figures semblaient prêtes à s'envoler pour rejoindre leur Maître. Je ne pu m'empêcher, en notant le très beau travail fait sur ce comptoir, de jeter un coup d’œil à l'ensemble de la pièce, tout aussi soignée et bien agencée. Je m'y senti instantanément à l'aise, c'était à mes yeux un lieu qui dégageait une atmosphère propice à l'expression de la créativité; logique me direz-vous pour un salon dédié à l'art de la peinture sur peau. Je me reconcentrai sur la propriétaire de ce salon si unique, et lui souris, plus détendue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarlet SkellingtonVampire - Déterminéeavatar

Date d'inscription : 22/05/2014
Messages : 156
Localisation : In the shadows...

MessageSujet: Re: le bon couteau n'est pas celui qui coupe le plus, mais celui qui te correspond le mieux   Mer 24 Sep - 10:17

"Le bon couteau n'est pas celui qui coupe le plus, mais celui qui te correspond le mieux"
(Feat. Emily Haas)



Je la regardais entrer, cette inconnue aux traits délicatement harmonieux qui venait de passer ma porte. Elle avait semblé se détendre quand je l’avais saluée. Cette constatation me fut vraiment agréable. Mon salon paraissait la subjuguer. Quel plaisir de voir que mon travail de décoration faisait son petit effet.
Sa voix correspondait à son allure. Douce, mais pas nave. Et bien, mettant en place la vente d’armes blanches, je n’aurais jamais cru que cela remporterait un aussi franc succès.
Je répondis à sa demande, sans me départir de mon sourire

« Oui, en effet, je vends des couteaux basique, en argent ou en acier. Je peux vous proposer de la graver, avec le motif de votre choix pour un petit supplément si vous le souhaitez… Peut-être avez-vous vue celles qui sont exposées… »

Je joigne le geste à la parole et allai chercher les deux modèles d’exposition afin de permettre à ma nouvelle acheteuse potentielle, de pouvoir mieux juger, aussi bien à la vue qu’au toucher.

« Vous pouvez les prendre en main pour juger si elles sont correctement équilibrées, et agréable selon votre goût… Par ailleurs, je suis ravie d’apprendre que mon travail est assez apprécié par les Londoniens pour qu’ils en parlent… »

Elle était humaine, mais quelque chose en elle, sans que je ne sache vraiment quoi, me laissait entendre qu’elle avait une certaine force de caractère… Peut-être était-ce la lueur si particulière de ses prunelles qui me rappelait celle de la Grande Gardienne Nocturne… Cette jeune femme semblait être un poème par le simple fait d’être elle-même. Elle se mettait en valeur sans que l’impression d’artifice ne domine. C’est à cela qu’on reconnait les plus belles fleurs…

_________________



Scar'let
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily HaasHumain - Honnêteavatar

Date d'inscription : 30/07/2014
Messages : 84
Localisation : En bordure de ville, à 10 min du parc

MessageSujet: Re: le bon couteau n'est pas celui qui coupe le plus, mais celui qui te correspond le mieux   Mer 24 Sep - 16:54

Sans se départir de son agréable sourire, la tatoueuse me présenta les modèles d'expositions, que j'avais manqués lorsque j'avais admiré la pièce; il faut dire que, pour ma défense, ces lames aussi belles soient-elles, n'étaient qu'un strass au milieu d'une pièce dignes d'un diamant noir.

"Ah, non en effet, je n'avais pas vu les modèles, je m'en excuse. Elles ont l'air d'être issues d'un travail minutieux, je vais regarder cela de plus près, merci."

Mes excuses pouvaient sembler exagérées, mais il était important pour moi de signaler qu'elles n'étaient pas, à mes yeux, en elles-mêmes insipides; je ne voulais pas que la jeune femme pense que je méprisais son travail.
Je m'approchai donc des deux modèles, en saisissant un, le "pesant" sans vraiment savoir ce que je faisais, me fiant à mon instinct, puis, n'étant pas complètement satisfaite par mon ressenti, je passai à l'autre. Malheureusement, le ressenti ne fut pas bien meilleur. Les deux lames étaient différentes, c'était évident, même un amateur l'aurait senti en les manipulant, c'était certain, mais les deux manquaient de quelque chose, et, j'en étais persuadée sans savoir pourquoi, l'une avait ce qui manquait à l'autre, et inversement. Je levai les yeux vers la vendeuse qui attendait patiemment que je fasse mon choix, et me sentie ridicule; j'avais envie de lui demander quelque chose que je ne pouvais même pas décrire, comment voulais-je qu'elle comprenne? J'hésitai:

"Ces deux modèles sont très bons, ça ne laisse aucun doute... mais... enfin, comment dire... j'ai l'impression que quelque chose n'est pas comme il faut... enfin, je ne veux pas dire que les lames ont en elles-mêmes des lacunes, hein! Mais plutôt, que l'une comme l'autre ne me conviennent pas parfaitement, et qu'elles semblent se compléter dans ce qui manque à l'une et à l'autre... Ce n'est pas clair, navrée, je ne m'y connais pas en langage d'armes."

Je continuai de faire quelques mouvements avec l'arme que j'avais encore en main, tantôt la tendant comme si je voulais la lancer, tantôt me rétractant, comme pour percer un ennemi qui serait sur moi, dans l'espoir de trouver ce qu'il manquait exactement. Je le sentais, mais les mots me manquaient... Et soudain, j'eu une idée, qui le traversa l'esprit comme une évidence qu'on ne m'aurait en réalité jamais expliquée:

"C'est quelque chose dans le poids de celle-ci... et dans la longueur de l'autre..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarlet SkellingtonVampire - Déterminéeavatar

Date d'inscription : 22/05/2014
Messages : 156
Localisation : In the shadows...

MessageSujet: Re: le bon couteau n'est pas celui qui coupe le plus, mais celui qui te correspond le mieux   Dim 19 Oct - 19:27

"Le bon couteau n'est pas celui qui coupe le plus, mais celui qui te correspond le mieux"

(Feat. Emily Haas)




Je l’écoutai attentivement sans l’interrompre afin de pouvoir solliciter ma mémoire. Le souvenir que j’avais des différentes armes blanches que j’avais pu maniées au cours de mon existence. Je fermai même les yeux un instant pour mieux ressentir la diversité de toutes les sensations qu’une lame peut procurer. Pour moi, elle est comme un prolongement de soi pendant un combat. Il fau se sentir en harmonie avec son arme.
Bien que je sois une vampire et que nombre de mes congénère aiment faire valoir leurs capacités naturelles en tant que prédateur, j’aime les armes blanches pour leur meurtrière dangereuse sensualité. Un si bel objet ayant le pouvoir de prendre une vie… Je ne tue pas par plaisir gratuit, mais j’avoue qu’en cas de danger, je trouve grisante cette danse effrénée qui constitue la défense.

Je recoupai donc toutes les informations dont je disposais…

« Y en a-t-il une dont la longueur vous convient ? En ce qui concerne le poids, il y a nombreuses façons de l’ajuster. Si cela vient du manche, il est possible d’y ajouter une lanière de cuir clouté, enroulé autour. Telle une seconde peau, voyez vous ? Si la gêne que vous ressentez vient de la lame elle-même… Je devrai m’adresser à une ancienne connaissance qui se trouvait être forgeron il y a de cela quelques temps. Comme c’est moi qui le contacterai, les frais occasionnés seront pour ainsi dire symboliques »

Je pouvais aisément comprendre que pour une personne peu initiée, le choix d’une arme soit délicat. Aussi, je tentai de la guider, et me plaçai derrière elle, et parlai bas pour que ma voix ne trouble pas sa concentration, tout en lui apportant l’aide nécessaire.

« Elle doit être le prolongement de vous-même… »

Toujours derrière elle, je repris l’une des armes et la plaça dans sa main en tenant toujours son poignet pour l’inciter à tendre le bras devant elle en un let mouvement fluide, est esquissai quelques gestes basiques dans le but que la lame fende l’air, comme cela pourrait-être le cas si une menace se présentait, tout en respectant la vitesse de réaction moyenne d’un être humain.
Je conservai un ton bas, pour ne pas rompre cette bulle dans laquelle s’était plongé son esprit qui avait probablement imaginé une situation qui conduirait à l’utilisation d’une arme. Un sursaut pourrait occasionner une malencontreuse blessure.

« Que ressentez vous à présent ? Du cuir vous satisferait-il, ou bien doit-on modifier la composition de la lame ? »

Ce n’est qu’en achevant ma phrase, que je réalisai que la proximité de nos corps pouvait la mettre mal à l’aise…

_________________



Scar'let
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: le bon couteau n'est pas celui qui coupe le plus, mais celui qui te correspond le mieux   

Revenir en haut Aller en bas
 

le bon couteau n'est pas celui qui coupe le plus, mais celui qui te correspond le mieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Terminé] "Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu."
» "Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu" [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon][Terminé]
» Il y a deux types d'hommes : celui qui tient le blaster et celui qui creuse ... toi ... tu creuses. [ FB Kyrayc / Nyssa / Jilano ]
» “Félicite celui qui devient le meilleur, respecte celui qui le reste.”
» Petit Biscuit ◆ Connaissez vous le garde champêtre ? Le garde champêtre ? Celui qui pue qui pète ? Oui celui qui prend son tutu pour une voilette.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum de RPG fantastique Loups-Garous (Lycans) / Vampires :: Aventures Putrides :: The City :: Parcs -

Partenaire : Julien Konsinski, SRC fait du SEO