Partagez | 
 

 Une amie pour la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Galia WongVampire - Charismatiqueavatar

Date d'inscription : 04/07/2014
Messages : 54
Localisation : où le vent me mène

MessageSujet: Une amie pour la vie   Dim 31 Aoû - 2:25

Galia venait de ce réveiller dans son lit en feuille de bananier, elle ouvrit un œil et regarda a l'entré de son entre,la nuit commençais a tombé. Elle ce leva doucement faisant basculais c'est jambe sur le sol et frissonna le sol était froid et oui elle peut ressentir ce genre de chose. Elle soupire, un e nouvelle nuit dans ce monde sans âmes seul comme a son habitude. Personne ne la comprenais même pas sa famille qui l'avais rejeter comme une mal propre. Sa génitrice voulais qu'elle soit cruelle, mais elle en était hors de question. Elle est tous amour et bonheur de chaque instant malgré ses souffrance elle sourit à chaque moment. Elle leva la tête et entendit un bruit d'elle et sourit. Soleil sa petite chauve sourie venait de pointé le bout de son nez.

" Mais tu était où toi encore?" en secouant la tête et sourie

Elle ce sentais bien en sa compagnie mais cette chipie était partie depuis trois nuit. Elle était morte d'inquiétude, de peur que sa petite compagne soit tuer par les monstre du dehors. Elle ce leva du lit et s’étira avec boucan. elle marcha comme un mort vivant, ironique pour une vampire qui est déjas techniquement morte. Elle prépara son thé en soupirant le pois de sa condition et alla dans son frigo et soupira encore, il est bien loin le frigo remplie de pâtisserie ou de véritable nourriture. Là il était remplie de sang d'animaux, oui elle ne touche pas au humain, enfin a aucun être vivant, elle les aime tous, pourquoi elle le sais pas, car il ne le mérite pas tous mais c'est comme ça elle vit comme ça depuis bien avant son était de cadavre vivante. Elle prit un peut de sang et le but d'une traite, une larme a l’œil, elle détester faire ça mais bon elle le devais pour vivre. Elle s’assit sur sa chaise en lianes trisser qu'elle avais créer elle même. Dans sa maison tous ce qu'il y a dedans viens sois de ses voyage sois de son imagination. Elle ce délecta de son thé e qui la fit penser au soleil qu'elle avais avant sur sa peau mais bon elle le savait, elle l'avais son soleil dans cette vie de ténèbres infinie. Une fois son thé fini elle alla s'abiller et sortie, elle était dans les montagnes. Une grotte qu'elle avais trouver pour ce réfugier d'une meute de loup une fois. Un endroits peut fréquenté heureusement dailleur. Un endroits loin de toute cette tuerie quotidienne. Ce bordelle sans nom ou Vampire, humain et Lycan vive dans le même monde mais ce vouant une guerre sans merci. la guerre qu'elle n' a jamais compris mais ne voulant pas avoir de problème, elle se lier avec personne s’entendait mais sans plus. sa bonté d'âme lui vais causer beaucoup de soucie et beaucoup de danger mais elle s'en est toujours sortie. En sortant de ses penser elle ce posa sur la montagne et regarda la pleine lune lors de cette nuit étoilé. Elle pleura a chaude larme cette nuit là.

Alors qu'elle était poser tranquillement elle vit soleil voler a toute vitesse vers une direction inconnue, elle ce leva et lui cria de s’arrêter mais c'est comme si quelque chose la pousser a aller là ba et elle la suivie de près. Sa course la mena dans un endroits très spécial , on aurais dit des ruines et continuant de la suivre elle compris très vite pourquoi, elle n'était revenu pendant des jours. Elle vais un compagnon et un bébé, en voyant ce spectacle je sourit. Cette endroits était très silencieux mais pas longtemps, le silence fut dissous par des bruit de pas et je vit une femme courir, pourquoi cour telle ? et continuant de l'observer, je m’approchais d'elle et dit :

" Bonjours, jeune fille Que vous arrivez vous?" en souriant voyant l'air paniquer de la jeune fille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily HaasHumain - Honnêteavatar

Date d'inscription : 30/07/2014
Messages : 84
Localisation : En bordure de ville, à 10 min du parc

MessageSujet: Re: Une amie pour la vie   Dim 31 Aoû - 9:44

23h30, je suis assise sur mon lit, incapable de dormir. Il y avait des nuits comme ça, où mes pensées martelaient trop mon cerveau pour que je puisse me laisser glisser dans le royaume des rêves. J'étais donc assise depuis près d'une heure, tantôt à lire, tantôt juste à réfléchir, ma petite radio avec une clef usb branchée dessus baignant ma chambre d'un doux fond musical, signé Era. En général, lorsque j'avais du mal à dormir, ou que j'avais besoin de réfléchir, ce genre de musique suffisait à m'aider; le mélange harmonieux entre chœur et instruments, cet équilibre osé entre musique classique et instruments modernes, me plongeaient dans une sorte de transe éveillée, propice à l'ouverture des pensées réfractaires. Mais ce soir, de toute évidence, cela ne suffisait pas.
Je pensais au passé, comme presque à chaque fois que je n'arrivais pas à dormir, me demandant encore et encore si j'avais vraiment choisi la meilleure solution possible. J'avais tout quitté sur ce qui pouvait passer pour un coup de tête, vu que je n'avais prévenu personne de ma décision, bien que j'y ai réfléchis pendant plusieurs années. Et pourquoi avais-je tout quitté, hein? Juste pour m'éloigner de ma famille, ça paraissait bien maigre comme cause. N'aurais-je pas pu me contenter d'aller loin tout en restant dans mon pays? De cette manière, je n'aurais pas été trop séparée des rares, mais si précieuses, personnes auxquelles mon cœur s'était fortement attaché. Mais je savais ce qui avait vraiment motivé mon départ en Angleterre; c'était mon premier copain, lui que j'avais rencontré dans le nord, et avec qui j'avais eu une liaison qui n'avait pas duré plus de quelques mois. Je m'étais faite avoir en beauté, et ça m'avait confortée dans l'idée que la France n'était pas faite pour moi. Maintenant, je n'étais pas bien certaine que l'Angleterre le soit beaucoup plus...
Toute à mes réflexion, je compris que ce n'étais pas ainsi que je réussirai à m'endormir, aussi je décidais de sortir m'aérer l'esprit en forêt. Idée certes risquée quand on sait ce qui l'habite la nuit, mais tant pis, j'avais besoin d'air, et que Diable, la forêt était à tout le monde, je n'aurais qu'à faire attention à ne pas tomber en plein milieu d'une chasse ou d'un repas, tout simplement. Je me rhabillai donc, pris ma jolie lame d'argent que je glissai dans ma sacoche, jetai un coup d'œil à la fenêtre, et, voyant que la nuit était dégagée, décidai de ne as m'encombrer d'un parapluie. Je pris par contre une lampe torche; la lune était certes pleine, mais à certains endroits, la forêt pouvait être assez épaisse, et masquer la douce lumière lunaire à mes simples yeux d'humaine. Je me mis en route.
Je marchai un moment, m'enfonçant toujours plus au cœur de cette belle forêt, quand soudain, j'entendis un bruit, comme un craquement; quelque chose de lourd venait de briser une branche au sol. Me tournant en direction du bruit, je vis son origine avec effrois: un sanglier, et pas un petit. Cela peut paraître paradoxale, que je m'affole pour un sanglier alors que les Lycans et les vampires n'ont pas réussi à me tenir hors de la forêt, mais il ne faut pas oublier que ma lame en argent est une bonne défense contre les Loups, et une arme correcte contre les vampires puisqu'elle est assez longue pour atteindre le cœur. En revanche, allez planter une lame dans le cœur d'un sanglier qui charge tient... L'animal me fixait de ses yeux noirs, brillants à la lumière de la lune, les naseaux frémissants: il allait charger, et c'était bien moi qu'il visait. Je m'enfuis en courant, slalomant entre les arbres pour le prendre de vitesse; les sangliers ne sont pas capables de tourner en courant. Je fini par déboucher sur ce qui me paraissait être des ruines, mais je n'avais guère le temps d'admirer la vue, mon assaillant se rapprochait. Soudain, j'entendis une voix m'interpeler:

" Bonjours, jeune fille. Que vous arrivez vous?"

Je me figeai brièvement pour la regarder; une jeune femme, plus petite et plus mince que moi. Le sanglier se rapprochait, je ne pouvais la laisser face à lui. Je couru vers elle, lui attrapai la main et l'entrainai dans ma course, dans le but de nous mettre en hauteur sur un des murs en ruine, tout en lui disant, un peu affolée:

"Venez vite, il y a un énorme sanglier qui fonce par ici, il ne faut pas rester sur son chemin, il vous tuerait! Suivez-moi!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galia WongVampire - Charismatiqueavatar

Date d'inscription : 04/07/2014
Messages : 54
Localisation : où le vent me mène

MessageSujet: Re: Une amie pour la vie   Lun 1 Sep - 22:08

Je vit une jeune fille blonde extrêmement séduisante mais surtout apeuré. Elle regarder a droite et à gauche, et surtout devant elle, avec un regard de peur absolue. Regardant toujours devant moi, je ne vit rien et esseyan de la rassurais du regard elle me prit le bras m'embarquant de force avec elle, pour me faire monter sur un mur en ruine mais pourquoi à telle fait ça. Ça je ne le savais pas mais je voyais juste qu'elle chercher toujours du regard un danger potentiel dont moi je n'avais pas vu l’existence juste les feuillage bouger au loin mais rien de plus.

"Venez vite, il y a un énorme sanglier qui fonce par ici, il ne faut pas rester sur son chemin, il vous tuerait! Suivez-moi!"

Elle venais de me parler et de me parler d'un sanglier, peut être que c'était ça, ce mouvement au loin dans les feuillage et rigola un peut avant de dire :

"Bonjour jeune fille, un sanglier ne vas pas vous manger " en rigolant

Mais je commençais vite a déchanter quand je vit le monstre sortir des fourrages, un gros sanglier avec une taille que je n'avais jamais vu, un monstre qui pouvais détruire n'importe qu'elle créature était devant elle. J'avalais ma salive avant de poser ma main sur la sienne tremblante de peur :

" C..c'est ...l...lui?"


Elle ne put continuer a parler, elle était paralyser et tous en continuant de fixer ce monstre elle le vit s’approcher a grande vitesse du mur. Elle eu un regard de terreur tous en regardant la jeune fille et sauta du mur en embarquant le jeune fille dans sa course. Elle courue le plus vite possible et vit que l'animal qui avais l'aire bête à sa grande surprise. Elle la regarda et lui dit :

"Jeune fille, je sais que l'on ne se connais pas mais bon là c'est pas trop le moment des présentation, suis moi" en lui souriant

Elle courue en direction des ruines, enfin un endroit ou s’abriter en attendant que le sanglier s'en aille. Elle couru en entendant soleil volé a coté d'elle et sourit . Elle arriva près d'un bâtiment en ruine mais asse bien conserver quand même et propose sa main a la jeune fille en souriant :

" Tiens jeune fille, donne moi ta main je vais t'aider a monter "


Elle la fixa en regardant au loin, voyant le sanglier charger sur elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily HaasHumain - Honnêteavatar

Date d'inscription : 30/07/2014
Messages : 84
Localisation : En bordure de ville, à 10 min du parc

MessageSujet: Re: Une amie pour la vie   Mar 2 Sep - 11:20

Alors que j'avais commencé à courir avec la jeune inconnue, celle-ci rit, m'indiquant qu'un sanglier ne nous mangerait pas. Certes non, je ne craignais pas tant d'être dévorée que d'être piétinée vivante, et embrochée par ses redoutables petites défenses. Soudain, il sorti de la forêt, où il était masqué par les fougères, et apparu aux yeux de la fille. Elle ravala son commentaire humoristique, et se figea à la vue de l'animal; j'en déduis qu'elle n'en avait jamais vu de si gros, ou peut-être n'en avait-elle en fait jamais vu en vrai, et s'était-elle imaginée qu'il ne s'agissait que d'une sorte de cochon poilu. Erreur à éviter car dangereuse; un sanglier n'est pas un joli cochon sauvage et poilu, c'est un animal sauvage agressif et acharné quand il a repéré une menace, ou simplement une gêne de quelque nature que ce soit. Et ici, en l'occurrence, la menace c'était nous.

" C..c'est ...l...lui?" Me demanda-t-elle sous le choc.

Je n'eu pas le temps de répondre, que l'animal reprit sa course folle vers nous. Je sentais ma voisine rester figée, et m'en inquiétait: si elle ne se débloquait pas rapidement, je ne pourrai pas nous faire grimper toutes les deux sur le mur derrière nous! J'avais de la force dans les bras (il en fallait pour porter les ballots de paille, et faire avancer les chevaux récalcitrants), mais pas assez pour porter une fille presque adulte tout en grimpant sur un vieux mur. Mais d'un coup, je la senti se ressaisir, et avant que le sanglier ne soit sur nous, elle bondi avec moi en arrière, et nous escaladâmes le petit pant de mur. Ouf, pensai-je. Cela dit, le muret n'était pas bien haut, et surtout, il semblait bien fragile. Il était à craindre que le sanglier, en s'acharnant dessus, parvienne à le faire s'écrouler. Au moment où j'allais proposer à la jeune fille de sauter de l'autre côté pour grimper sur un mur plus stable, celle-ci me regarda et dit:

"Jeune fille, je sais que l'on ne se connais pas mais bon là c'est pas trop le moment des présentation, suis moi"

Puis, tenant toujours ma main, elle m'entraîna en direction du reste des ruines; j'en déduis qu'elle avait songé au même problème que moi. En courant, je remarquai une jolie petite chauve-souris qui semblait nous suivre. Je m'imaginais sans doute des choses bien sûr, elle devait simplement aller dans la même direction par hasard, les chauve-souris n'étaient pas en générale des animaux très sociaux avec les humains, à raison, si vous voulez mon avis. Nous arrivâmes à une sorte de vieille bâtisse en pierres, et elle monta dessus en une seconde; elle était bien agile. Elle me tendit la main pour m'aider à monter, tandis que derrière moi résonnaient les pas sourds du sanglier à la charge. Elle me proposa son aide, et je l'acceptai sans hésiter, prenant garde cependant de ne pas trop tirer sur sa main, afin de ne pas la déstabiliser; qu'elle m'aide était une chose, que je la mette en danger en était une autre, et une que je ne voulais surtout pas. Je parvins à me hisser à sa hauteur quelques secondes avant que le sanglier ne vienne heurter sa tête puissante contre le pied du mur. Le choc se ressenti même de là où nous étions, mais le mur n'en fut pas endommagé, heureusement. L'animal continua de frapper encore et encore, tantôt heurtant de la tête, tantôt essayant de grimper, chose impossible pour lui bien évidemment, tantôt grattant le sol au pied du mur. Nous étions condamnées à rester là jusqu'à ce qu'il se lasse, ce qui pourrait prendre beaucoup de temps, ou jusqu'à ce qu'un prédateur profite de son inattention pour le tuer, mais les sangliers n'avaient que peu de prédateurs, surtout dans nos forêt européennes...

"Puisqu'il semblerait bien que nous sommes coincées ici pour un moment, autant en profiter pour faire connaissance, qu'en dites-vous? Je m'appelle Emily, et vous?"


Je lui souris, pour tenter de détendre l'atmosphère après le stresse de la soudaine menace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galia WongVampire - Charismatiqueavatar

Date d'inscription : 04/07/2014
Messages : 54
Localisation : où le vent me mène

MessageSujet: Re: Une amie pour la vie   Dim 7 Sep - 1:07

Alors qu'elle vit le jeune fille lui tendre la main, elle la chopa et la hissa sur la ruine qui heureusement pour nous était solide, non loin de nous je vit le sanglier nous charger et de la un frisson m’envahis mais aussi un moment de bien être on était en sécurité je vit le sanglier ce démener pour nous faire déloger mais non en aucune façon je voudrait allais voir ce charmant sanglier et surtout imposant, j'en est vu des sanglier mais des comme ça jamais. Il a manger des OGM ou quoi ce dit' elle bref en gros on était coincé ma charmante amie et moi sur une ruine qui était devenu notre tombeau car si on y bouger on était morte sur le champ. Je me tourna vers ma jeune amie qui soit dit en passant me tenait toujours la main ce qui me fit rougir et la sortit aussi sec. Oui les jolie jeune fille me fond beaucoup défait enfin ce n'est pas le moment et de la je la vit en souriant m'adresser la parole :

"Puisqu'il semblerait bien que nous sommes coincées ici pour un moment, autant en profiter pour faire connaissance, qu'en dites-vous? Je m'appelle Emily, et vous?"


En entendant ce qu'elle venait de dire je rougissais encore, faire connaissance mais qu'elle belle idée, de toute façon on était belle et bien coincé ici pour des heures durante. Elle ce tourna et fixant la jeune fille avec un aire chaleureux et dit :

"Qu'elle belle idée " en souriant avec amitier et gentillesse
" Je suis Galia Wong" en penchant sa tête sur le coté


Elle trouva après mure réflexion que cette situation arriver a pique, une si jolie fille a coté d'elle entrain de discuter que du bonheur ce dit telle et sourit toute seul et regarda de nouveau le sanglier en soupirant. Il allait pas partir de sitôt ça c'est clair. Mais ce retourna de nouveau vers son interlocutrice et ce rapprochant d'elle :

" Vous venet d'où charmante jeune fille" d'un ton doux et rassurant

Dans ce monde de brute heureusement qu'il y a des gens qui sorte du lots et qui vale le coup de faire connaissance avec à enfin c'est ce que je croit de cette charmante ^personne en tous cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily HaasHumain - Honnêteavatar

Date d'inscription : 30/07/2014
Messages : 84
Localisation : En bordure de ville, à 10 min du parc

MessageSujet: Re: Une amie pour la vie   Dim 7 Sep - 21:34

C'est au milieu du raffut généré par le sanglier enragé que ma rencontre avec la jeune inconnue se fit donc. Elle répondit à ma question naturellement, sans paraître nullement gênée par la situation si peu orthodoxe dans laquelle nous nous trouvions:

"Quelle belle idée "

Puis, à ces mots, elle inclina légèrement la tête sur le côté avant de m'indiquer son nom, ce qui lui donna un air encore plus enfantin, air qui, je devais bien le reconnaître, lui allait à ravir.

"Je suis Galia Wong" me dit-elle.

Adorable, c'était le premier mot qui me venait à l'esprit à son sujet. Elle semblait dégager une aura d'innocence, du genre qu'on ne pense pouvoir voir que chez les tous jeunes enfants, qui n'ont encore rien vu de la vie. Pourtant, en la regardant bien, je ne lui aurait pas donné moins de 18 ans, et je penchais pour une petite vingtaine. Elle ne pouvait avoir vécu "si longtemps" et n'avoir jamais rien vu de cruel, de dur, ou de choquant. Je songeais alors qu'elle devait sans doute avoir décidé d'elle-même de maintenir cette innocence apparente, soit pour éviter de s'attirer des ennemis, soit pour ne pas tomber dans le gouffre de la méfiance. Amusant, pensais-je, tout le contraire de moi si c'est cela; moi, je me suis jetée de moi-même dans ce gouffre, du moins dans la façade, afin de me préserver des profiteurs. Chacun sa méthode de survie, sans doute. Je décidai d'en savoir un peu plus pour cette surprenante jeune femme.

"Enchantée, vous permettez que je vous appelle Galia? Vous pouvez bien sûr m'appeler Emily, vu que je ne vous ai donné que mon prénom. Vous êtes ici depuis longtemps? Par "ici, j'entend à Londres, pas dans cette forêt bien sûr"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galia WongVampire - Charismatiqueavatar

Date d'inscription : 04/07/2014
Messages : 54
Localisation : où le vent me mène

MessageSujet: Re: Une amie pour la vie   Jeu 11 Sep - 11:16

Continuant de la fixer avec chaleur et amusement, oui cette jeune femme m'amuser beaucoup et me rendais de bonne humeur pas que par sa beauté mais aussi par son aura qui était bienveillante et sa bonne humeur malgré la situation qui en effet était pas top pour une rencontre mais je me sentais bien et je commençais a lever la tête en souriant a la lune me disant que cette vie et pas si pourris après tous et qu'il y a des gens qui vals la peine de les connaitre. Elle ne m'était pas tous le monde dans le même sac car elle préféré discuter avec eux que de jouer à dire toi tu es méchant je te parle pas. Non chaque personne à c'est propre réaction par exemple il y a peut de temps j'avais rencontrer une louve qui sentait la criminelle a trois kilomètre mais j'aurais put la laisser mais non j'ai discuter avec elle et on est devenu ami car oui elle est cool comme personne. Son passé ne m’intéresse pas ce qu'elle a fait non plus ce qu'elle est oui et ce qu'elle peut m’apporter et ce que je peut faire pour elle, ça était important en rigolant toute seul. Je continua de la fixer après ce qu'elle venais de me dire:

"Enchantée, vous permettez que je vous appelle Galia? Vous pouvez bien sûr m'appeler Emily, vu que je ne vous ai donné que mon prénom. Vous êtes ici depuis longtemps? Par "ici, j’entend à Londres, pas dans cette forêt bien sûr"

Elle était extrêmement polie en plus d'être jolie. Elle sourit et pensa à ce qu'elle venais de dire comment lui avouer qu'elle avait pas vraiment de maison mais plus une planque, que c'est une vampire qui ne bois que du sang d'animaux, et qui a pour seul compagnie une chauve souris. Oui je se serais pitoyable alors je prit mon courage a deux main avant de répondre d'un ton enjouer :

" De même, euh d'où je viens assez dure à expliquer et pour le fait de où je vit beh compliquer aussi" en souriant l'air gêner

Elle savais qu'elle ne se satisferais pas de cette réponse mais tous en souriant elle la fixa et regardant le sanglier en soupirant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily HaasHumain - Honnêteavatar

Date d'inscription : 30/07/2014
Messages : 84
Localisation : En bordure de ville, à 10 min du parc

MessageSujet: Re: Une amie pour la vie   Ven 12 Sep - 7:46

Je vis la jeune femme hésiter en entendant ma question, comme on peut hésiter lorsqu'on nous demande comment va notre couple alors qu'on a rompu il y a un moment, une hésitation qui me faisait sentir sa gène face à mon interrogation. Elle répondit enfin, plutôt mystérieusement:

"De même, euh d'où je viens assez dure à expliquer et pour le fait de où je vit beh compliquer aussi"

Puis ses yeux se posèrent à nouveau sur le sanglier féroce qui n'en démordait pas de ses assauts à répétition, et elle poussa un soupire. A cause du sanglier et de la situation inconfortable dans laquelle il nous mettait? J'en doutais, et j'étais prête à parier gros que le soupire avait un lien avec sa réponse énigmatique. Je repris, calmement, d'une voix que je voulais apaisante:

"Vous savez, si c'est juste que c'est compliqué à expliquer, vu le temps qu'il nous reste coincées ici, vous pouvez tenter d'expliquer, je devrais avoir le temps de comprendre. Mais si vous ne voulez pas en parler, parce que c'est trop personnel, je n'insisterai pas, bien entendu. Chacun sa vie privée, on est pas obligés de tout dire à tout le monde juste parce qu'on nous le demande."


Je refis silence, et attendis sa réponse, sereine; si elle ne voulait pas que je sache, ainsi soit-il comme on dit, je ne me vexerai pas, ce n'était pas du genre. Je regardai moi aussi le sanglier, réfléchissant dans un coin de ma tête à comment s'en débarrasser, ou simplement, à comment réussir à nous sauver avant que le jour revienne; je n'avais pas envie de passer la nuit ici, d'autant que je travaillais assez tôt le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galia WongVampire - Charismatiqueavatar

Date d'inscription : 04/07/2014
Messages : 54
Localisation : où le vent me mène

MessageSujet: Une afection nait   Jeu 18 Sep - 0:09

Elle ce senti mal en voyant le sanglier complétement fou a lancer ses attaques contre la ruine où nous nous somme retrouver. Certes j’étais en très bonne compagnie mais bon la situation n'est clairement pas l'idéal pour une rencontre. Elle continua a soupirait en repensant a la question de la demoiselle. Comment répondre a sa surtout comment ne pas la faire fuir enfin après qu'on soit sorti de ce mauvais pas. Elle la trouvait trop gentil et douche pour qu'elle la déteste enfin la détester juste pour ce qu'elle était ça serais con mais bon il y ades gens comme sa alors qu'elle continua de penser elle l’entendit d'une voix super douce :

"Vous savez, si c'est juste que c'est compliqué à expliquer, vu le temps qu'il nous reste coincées ici, vous pouvez tenter d'expliquer, je devrais avoir le temps de comprendre. Mais si vous ne voulez pas en parler, parce que c'est trop personnel, je n'insisterai pas, bien entendu. Chacun sa vie privée, on est pas obligés de tout dire à tout le monde juste parce qu'on nous le demande."

Elle me fit serrait les dents c'est exacte mais fallait trouver vite une solution sinon moi j'allais finir comme de la cendre. Elle soupira encore en ce mordant les lèvre comment lui dire et ce retournant la tête dans tous les sens elle la regarda et essaya de la comprendre. Elle était belle sa beauté l'absorber mais elle ne compris pourquoi elle ressentais l'envi de la garder auprès d'elle et rougie toujours en passant une mèche de chevaux autour de son oreille. Elle regarda la lune et sourit en s’exclament que cette lune était sublime enfin pas autant qu'elle en la regardant avec chaleur. Mais sa elle ne pouvait pas lui dire, ça la dégouterais surement. Elle sourit et rougit quand elle vit qu'elle attendait sa réponse et soupira lui prenant la main:

" Alors d’où je viens, pas trop compliqué enfin si mes bon, je vais te le dire je viens d'ici et dailleur, je suis une voyageuse mais j'ai décider de me poser ici quelque temps. Avant je dormais sur la plage, dans les foret enfin tous les coins tranquille et plein de nature. J'étais seul et je le suis toujours enfin seul non j’ai soleil, qui est toujours a mes coter depuis des année déjà. Aujourd'hui j'habite das un grotte que j'ai aménager avec mes objet de voyage un ni ou règne l'amour, la compassion et la sécurité. C'est mon refuge enfin voila tu c'est tous, je sais je suis différente mais sil te plait fait pas comme les autres ne me fuit pas. " en souriant une larme sur sa joue

Elle releva la tête toute gêner en attendant une moquerie ou autre, l'habitude que l'on ce moque d'elle était revenu et la fit souffrir pendant longtemps mais elle voulu mieux connaitre la jeune fille quand même en rougissant les main toujours poser sur les siennes :

" Tu viens d'où toi? et tu habite dans le coin ?" en souriant et regarda le sanglier en lui tirant la langue et la regarda de nouveau les yeux plein d’affection et de tendresse pour cette jeune fille allait t'il voir ce qu'elle ressentais pour elle et allais telle l'accepter ça seul le temps peut le dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily HaasHumain - Honnêteavatar

Date d'inscription : 30/07/2014
Messages : 84
Localisation : En bordure de ville, à 10 min du parc

MessageSujet: Re: Une amie pour la vie   Ven 19 Sep - 19:03

En dépit de ma réponse qui se voulait rassurante, je sentais que la jeune Galia hésitait toujours, comme en proie à une sorte d'énorme dilemme dont j'étais censée ignorer l'existence pour des raisons qui m'étaient inconnues. Que pouvait-elle bien avoir si peur de me dire? Je ne voyais que peux de possibilités, et en réalité, qu'une seule de vraiment plausible. La première hypothèse que mon esprit, rendu suspicieux sur ce sujet, trouva fut qu'elle était peut-être une Lycane ou une vampire, et qu'elle craignait que je ne découvre sa véritable nature. Mais j'écartais bien vite cette option: si tel était le cas, qu'avait-elle à craindre, avec moi coincée ici à sa merci? Si je semblais vouloir la dénoncer, elle n'aurait qu'à me tuer et me dévorer, ou simplement me vider de mon sang, rien de bien difficile pour ces créatures à la fois fascinantes et dangereuses. L'autre hypothèse qui se présenta à moi la laissait humaine, mais en faisait une criminelle recherchée par la police; à nouveau, ce n'était pas crédible, au vu du caractère qui semblait la composer. D'autant qu'elle était bien fluette, je doutais qu'elle puisse blesser plus qu'un enfant, et je ne pouvais décidemment pas l'imaginer comme une psychopathe tueuse d'enfants (quoi qu'il est vrai que pour certaines personnes schizophrènes, il était impossible de suspecter une once de violence en elles sans les avoir vues à l'œuvre). La dernière hypothèse, la plus crédible de toutes à mes yeux, était qu'elle était une jeune fille sans famille, soit qu'elle n'en ait plus du tout, soit qu'elle l'ait quittée d'elle-même pour x raison; je pouvais comprendre dans ce cas, surtout si c'était récent, qu'elle ait du mal à en parler. Après tout, j'étais plus ou moins dans la même situation, bien que je n'ai aujourd'hui plus honte d'en parler. Mais je pouvais comprendre qu'elle craigne d'être jugée là-dessus, soit qu'on la prenne en pitié, soit qu'on la blâme pour avoir quitté sa famille "qui n'a sûrement rien fait pour mériter une telle trahison" (j'avais déjà entendu ce refrain quelques fois...).
Soudain, je senti sa main se serrer autour de la mienne, et elle me répondit rapidement, une larme coulant le long de sa joue:

"Alors d’où je viens, pas trop compliqué, enfin si mais bon, je vais te le dire: je viens d'ici et d'ailleurs, je suis une voyageuse mais j'ai décidé de me poser ici quelques temps. Avant je dormais sur la plage, dans les forêts, enfin tous les coins tranquilles et pleins de nature. J'étais seule et je le suis toujours, enfin seule, non, j’ai soleil, qui est toujours à mes côtés depuis des année déjà. Aujourd'hui j'habite dans une grotte que j'ai aménagée avec mes objet de voyage un nid ou règnent l'amour, la compassion et la sécurité. C'est mon refuge enfin voila, tu sais tout, je sais, je suis différente mais s'il te plait fait pas comme les autres ne me fuit pas."

Une voyageuse solitaire, ça collait assez bien avec l'hypothèse d'une fille sans famille. Je supposais que Soleil devait être un animal de compagnie trouvé au cours de ses voyages, me demandant de quelle sorte d'animal il pouvait bien s'agir; un oiseau peut-être. Elle disait vivre dans une grotte; était-ce vrai? Si oui, il fallait lui trouver un meilleur abri, ce n'était pas un lieu sûr pour une jeune fille, et si jamais quelqu'un de pas net décidait de s'y cacher... rien qu'à l'idée, je frissonnai et resserrai mon étreinte sur sa main, comme pour la rassurer d'un danger qu'elle n'avait en réalité peut-être même pas envisagé. Sa réponse témoignait de son innocence, de sa candeur. Mais la fin m'étonnait: la fuir juste parce qu'elle vivait seule au gré des voyages? Pourquoi, ça n'avait pas de sens... Mes deux premières hypothèses, et en particulier la toute première me revint en tête, et ce coup-ci, je ne la chassai pas complètement. Je lui demandai:

"Pourquoi te fuirais-je juste parce que tu vis seule dans des conditions difficiles? L'idée ne me traverserait pas l'esprit voyons, il n'y aurait pas de raison pour ça... n'est-ce pas?"


Tout en demandant ça, je maintins ma prise sur sa main, mais glissai l'autre dans ma sacoche discrètement, attrapant ma lame au cas où elle tenterait de me réduire au silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galia WongVampire - Charismatiqueavatar

Date d'inscription : 04/07/2014
Messages : 54
Localisation : où le vent me mène

MessageSujet: Re: Une amie pour la vie   Mar 7 Oct - 17:05


Elle regarda tranquillement la jeune fille ce demandant ce qu'elle bien ressentir de toute ses interrogation et du pourquoi elle était comme ça mais bon elle était ainsi on à trop de fois asseyais de la changer pour une personne qu'elle n'était pas. Elle désirais une vie tous ce qui a tous fait normal enfin normal dans un monde comme celui ci était clairement impossible mais bon au moins qu'elle ne ce face pas d’ennemie même si elle était complètement différente. Elle ne cherchait pas forcement d'amie même si cette jeune fille ici présente avez l'aire d'en être une potentiel mais bon cela ce verrais avec le temps. Pour l'heure il était coincé sur une ruine avec un sanglier absolument enragé qui rêve de les piétiner comme de vulgaire merde. Elle continua de la regardait avant qu'elle réentende sa voit :

"Pourquoi te fuirais-je juste parce que tu vis seule dans des conditions difficiles? L'idée ne me traverserait pas l'esprit voyons, il n'y aurait pas de raison pour ça... n'est-ce pas?"

Un sourire ce dessina sur ma bouche en entendant ses parole, elle me comprenais enfin un peut car bon de dire que ma grotte et dangereuse voir que je vit dans des condition difficiles était faut ça ce voit qu'elle l'avait pas connue du temps ou elle était en gros esclave là sa vie était dure et dangereuse mais bon dans ça grotte bien décorer avec tous ses sublime objet, elle était bien installer. Son côté Robinson Crusoé elle l'aimer énormément et ne conté certainement pas changer son mode de vie même si on s'inquiète pour elle. La ville elle aimer clairement pas ça, elle la trouver trop dangereuse et dalleur elle avait extrêmement peur d'y retourner vu l’attaque de loup qu'elle a eu devant la boite de nuit de Miles mais bon elle devait essayais de la rassurais un peut au moins. Elle soupira et caressant sa main doucement :

« Alors pour commençais je te remercie pour ta compréhension, plus de gens devrais être comme toi mais mes condition de vie ne son pas difficile j'ai vécu bien pire croit moi » en lui souriant avec gentillesse et douceur

Elle était extrêmement gentille cela était sur mais si elle voulait l'aider à vivre ailleurs elle lui dirais gentiment certes mais elle le lui dirais qu'elle refuse. Dans ses montagne elle est loin de toute cette tuerie et surtout de cette guerre qui la brise de jour en jour de voir des proche ce faire massacrer sans pourvoir rien faire et absolument inacceptable. Elle hurla intérieurement en plissant les yeux en repensant au gens qu'elle avait perdu massacrer devant ses yeux sans pouvoir rien faire seul impuissante voilà pourquoi elle essaya de tisser des liens avec personne mais certaine personne perse le passage et les laisse faire mais a toujours peur de le perdre si elle s'attache de trop donc reste neutre c'est sa vie, une vie de solitaire sans rendre de compte a personne juste a elle même et de la elle vit soleil arriver sur son épaule et lui sourit tous simplement,c'était sa vie vivre au coté de sa chauve sourit sans rien demander a personne juste vivre libre. Le prit de la liberté et gros mais le jeux en vos la chandelle ce dit telle. Elle lui sourit et lui montra soleil :

« Je te présente ma compagne de route Soleil, oui bizarre comme nom tu doit te dire mais vu que je l'ai perdu enfin assez compliquer diront nous beh je l'ais toujours avec moi »

Elle venait de lui montrait la prunelle de ses yeux et celle qu'elle chérirais toute sa vie. Elle l'aimais à un point indescriptible qu'elle sourit en la voyant voler au dessus de la jeune fille et la regarda en ce disant qu'en fin de compte cette nuit elle ne l'aurais pas regretté bien au contraire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily HaasHumain - Honnêteavatar

Date d'inscription : 30/07/2014
Messages : 84
Localisation : En bordure de ville, à 10 min du parc

MessageSujet: Re: Une amie pour la vie   Mar 6 Jan - 23:30

J'écoutai avec patience les réponses de la jeune fille qui mirent du temps à arriver. Elle avait donc eu une vie plus difficile que maintenant par le passé? Elle semblait pourtant si jeune... qu'est-ce qui avait bien pu lui arriver? La réponse, ou du moins une réponse potentielle, se murmura à mon oreille lorsqu'elle me présenta son animal de compagnie, en me disant qu'elle l'avait appelée Soleil parce qu'elle avait perdu ce dernier. Une vampire... était-ce possible? Bien sûr, je pouvais aussi envisager que le soleil qu'elle avait perdu était un être qui lui était cher, un amant, un frère, un père. Mais quelque chose me disait que ce n'était pas cela, et que mon instinct ne se trompait pas. Je regardai rapidement la petite chauve souris qui portait ce nom astral, et focalisai à nouveau mon regard sur celle qui m'apparaissait soudainement comme une potentielle prédatrice; je ne la repoussai cependant pas, elle n'avait pas montré d'intention de me faire de mal, et semblait elle-même un peu inquiète de ma présence. Elle pouvait jouer la comédie bien sûr, mais je n'étais pas d'humeur à être parano. Je repris donc la parole, calmement, sans froideur ni agressivité.

"Votre soleil perdu, c'est cela? C'est amusant, à vous entendre, je jurerais avoir une vampire à mes côtés. Pas que cela me dérangerait vraiment me direz-vous, ce serait peut-être même plus rassurant quand on voit l'animal qui nous fait face"

Je lançai un regard au sanglier acharné, réfléchissant à un moyen de m'en débarrasser, tout en guettant la réaction de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galia WongVampire - Charismatiqueavatar

Date d'inscription : 04/07/2014
Messages : 54
Localisation : où le vent me mène

MessageSujet: Re: Une amie pour la vie   Ven 9 Jan - 20:04

une amie pour la vie


Je regardais gentiment la jeune femme en souriant me mordant la lèvre en repensant à ce que je venais de dire oui à mon avis elle a pigé qui j'étais, alors deux options soient elle a peur soit elle m'accepte j'opterais plus pour la première connaissant les humains enfin je l'entendis me poser la question que je redoutais le plus si j'étais un vampire. Un labpuce de surprise était lisible sur mon visage en me reculant doucement baissant la tête :

« En effet jeune fille je suis une vampire, mais un vampire pathétique » en soupirant

Je regardais toujours ce sanglier qui s'acharnait et me mit devant la jeune fille attendant une réponse de sa part me demandant si elle allait être positive ou non. Je me levais et regardais le soleil allait pas tarder à se lever et si je restais là j'allais cramer hors de question et je pris mon courage à deux mains et descendis de mon perchoir devant le sanglier en montrant très clairement mes crocs me préparant à attaquer. Je vis le sanglier me foncer dessus et l'arrêtais d'un coup en montrant mes yeux rouges sangs à la nuit les ongles devenue plus grand. Une baston acharnée se préparait et qui allait gagner ça seul le destin connaissait la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une amie pour la vie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une amie pour la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Essai: juste une petite salutation!
» [Parc] Tuer l'ennui [PV: Keito Masahide & Eliza Trips]
» Yeah une nouvelle amie pour jouer
» [Diabolik Lovers] [M] Let's party!
» Lauren German + Meilleure amie un jour meilleure amie pour toujours
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum de RPG fantastique Loups-Garous (Lycans) / Vampires :: Aventures Putrides :: The Darkness :: Ruines -

Partenaire : Julien Konsinski, SRC fait du SEO