Partagez | 
 

 A coeur ouvert Feat. Amelia & Jared

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaitlyn SparrowLycan - Douxavatar

Date d'inscription : 14/04/2014
Messages : 109
Localisation : Londres

MessageSujet: A coeur ouvert Feat. Amelia & Jared   Ven 19 Sep - 19:55

Les mains pleines de farine, Kaitlyn sifflotait joyeusement dans sa cuisine. La maman louve n'était pas du genre à passer sa journée en forêt, à chasser ou à laisser ses instincts d'animal prendre les dessus. Enfin, elle ne l'était plus. Avec les années, elle s'est assagit, se consacrant pleinement à sa vie de mère. Il n'y a pas longtemps – quelques jours tout au plus - , elle avait laissé tout ça de côté pour aller régler quelque chose hors du pays. Et voilà que des malheurs étaient arrivés, et pour ça elle s'en voulait horriblement. Bien sûr, sans doute qu'elle n'aurait pas pu éviter tout de même cette tragédie, mais c'était plus fort qu'elle. Alors depuis son retour, elle était encore plus aux petits soins envers Amélia.

Justement, Kaitlyn était aux fourneaux, préparant des gâteaux pour elle. Amy était sortie et ne devrait plus tarder à rentrer. Si il y avait bien une chose qu'elle aimait, c'est gâter ses enfants, et ce par n'importe quel moyen. Ils avaient beau être tous très grands maintenant, en âge d'avoir eux même des enfants qu'elle ne pouvait s'empêcher d'agir avec eux comme si ils n'avaient qu'une dizaine d'année. Et le destin les avait à nouveau tous réunis. Tous ses enfants étaient là, tout près d'elle. Et il suffisait de ça pour faire son bonheur. Tous les malheurs du monde auraient beau s'abattre sur elle qu'elle serait tout de même heureuse qu'ils soient auprès d'elle.

Soudain, Kaitlyn entend la porte d'entrée qui s'ouvre. Alors rapidement elle sort ses gâteaux du four, manquant dans la précipitation de se brûler les doigts, les dispose sur un plateau et s'avance dans le salon pour venir à la rencontre de la chair de sa chair. Un grand sourire aux lèvres, elle annonce tout en s'avançant, « Amy ma chérie, je t'ai préparé des gâteaux dont tu me diras des nouvelles ! » Mais, un peu gênée se stoppa net quand elle remarqua que sa fille n'était pas seule. Un jeune homme tatoué se tenait à ses côtés. Elle ne l'avait jamais vu. Qui était-il ? Un ami, un amant, un de ses nombreux futurs maris ? « Oh, bonjour. » dit-elle alors poliment, regardant alternativement l'inconnu et sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia D. SparrowLycan - Gourmandeavatar

Date d'inscription : 31/05/2014
Messages : 297
Localisation : Londres, quartier interdit aux vampires.

MessageSujet: Re: A coeur ouvert Feat. Amelia & Jared   Sam 20 Sep - 10:50





A cœur ouvert




Amelia & Jared & Kaitlyn

Nauséeuse, je venais de prendre le temps de m'isoler un peu dans les toilettes du "loup blanc", le bar dans le quartier interdit aux vampires géré par mon oncle, Nathan Foss. Cela faisait à peine un mois que j'étais enceinte, mais je le sentais bien. Le bébé était bel et bien en développement, s'il était mort in-vitro, je saurais juste que ces nausées n'auraient sûrement pas eu lieu. Je retirais le veston qui était inclus dans la tenue obligatoire, et ouvris ma chemise afin de pouvoir observer mon ventre par le miroir. Je n'avais pas encore trop grossi, et quelqu'un ignorant que j''étais enceinte ne pourrait le déceler par un simple regard. Cependant, une personne me connaissant bien me dirait que j'ai pris un peu de ventre car c'était le cas, et ce même si pour l'instant, c'était minime.

Je refermais finalement ma chemise et remis mon veston avant de retourner travailler. Certes j'avais bientôt fini, certes Nathan m'avait bien fait comprendre que quand j'en sentirais le besoin, je pourrais prendre un congé mais je n'étais qu'au début de la grossesse ! Pourquoi prendre un congé maintenant? Je ne le prendrais que lorsque j'éprouverais des difficultés à me déplacer, à tenir sur mes jambes. Les nausées ne m'empêchaient pas de marcher, donc j'estimais être en mesure de travailler, même si je devais prendre des pauses fréquentes. Je me dirigeais vers un client qui semblait assez désagréable, j'étais pourtant bien forcée de lui servir sa commande... Cependant, il ne l'avait pas passé et c'est pour ça que j'allais la prendre.

- Bonjour, qu'est-ce que je vous sers?

Le type ne se cacha pas de me reluquer sous tous les angles, avec un regard soutenu sur ma poitrine. Bien que ce soit désagréable, je n'en fis aucun cas et attendis sa commande, mais il préféra déblaterer des bêtises plus grosses que lui -et il fallait le faire-.

- Du lait ma chérie, et ton corps aussi tant que t'y es, on va passer une nuit de folie tu vas pas t'en remettre !

J'en vins rapidement à me demander s'il n'était pas un peu bourré... Il ne sentait pourtant pas l'alcool, alors s'il ne l'était pas, il était juste débile à souhait. Je me saisis de la carte du bar et la collais sur la table devant lui, un léger sourire narquois sur les lèvres.

- C'est pas au menu, désolée ! Autre chose?

Le fait qu'il se lève pour venir m'embrasser me répugna au plus haut point. Pourtant, je ne paniquais pas, je gardais mon calme et saisissais discrètement son poignet que je tordis. Si ce n'était pas cassé, ça pourrait l'être rapidement. Il se recula dans un gémissement de douleur. De mon autre main, je plaçais mon doigt devant mes lèvres pour lui faire signe de se taire. Je le poussais alors sur sa chaise et le regardais en gardant mon calme, il fallait bien.

- Toujours pas intéressé par ce qu'il y a au menu? Ici c'est pas un squat, donc si tu prends rien... Tu dégages, c'est clair?

Il se releva et fit comme pour partir. Lors que je lui tournais le dos, il tenta -bien peu discrètement- de me mettre un coup de poing. Lorsque je me retournais, son poing passa devant mon visage, m'effleurant le nez. Je mordis alors brutalement son bras -à sang, et arrachant un léger morceau de chair au passage, même sans sortir mes crocs- et avalais rapidement ce que j'en avais récolté malgré moi, tandis qu'il se tenait le bras.

- Sale chienne, tu vas le regretter, je vais te traîner en justice !

- Vas-y, je dirais à quel point tu me harcelais.

- Et je la soutiendrai.

Je regardais qui venait d'arriver dans la conversation, et en voyant ce visage familier, je ne pus qu'esquisser un sourire. Jared, je ne l'avais pas vu arriver, mais que faisait-il ici? Question bête, il venait probablement boire un coup, ou manger tranquillement. Devant le soutien qui m'arrivait, l'homme stupide prit la porte en grommelant. Je soupirais de soulagement, je détestais vraiment les clients comme ça.

- Merci Jared, il n'aurait pas lâché le morceau... Bref, je te sers quelque chose? J'ai bientôt fini, autant que je fasse ça pour toi avant d'aller me changer.

Mon ami passa sa commande et j'allais alors lui préparer. J'observais le jeune homme tatoué qu'il était, et le frère qu'il était également pour moi, nous étions inséparables et nous soutenions l'un-l'autre dans chacune de nos épreuves, jamais l'on ne s'abandonnait. Il était d'ailleurs l'un des seuls amis que j'avais, et qui me faisait tenir le coup. Sans lui, je serais déjà morte depuis un petit moment. Je revenais alors vers lui et posais la commande devant lui.

-Et voilà, comme tu le voulais !

Sachant que j'avais déjà terminé, je me permis de m'asseoir devant lui. Je laissais mes collègues s'occuper des autres clients, je donnerais simplement la note à Jared à la fin et prendrais son paiement avant d'aller me rhabiller. J'étais heureuse de le voir, il était arrivé au bon moment, j'étais sur le point de commettre un meurtre et en public, ça ne pardonnait pas, encore moins dans le bar de mon oncle. Lorsqu'il eût fini, je lui donnais la note et il paya, lorsque j'eus compté qu'il y avait tout, je me levais et allais pour partir, il m'interpela cependant.

- Amy !

Je me retournais alors vers lui d'un air curieux, mais avant que je ne pus dire quoi que ce soit, il me mit un billet de 20£ dans la main.

- En espérant ne jamais voir disparaître ce sublime sourire !

Je regardais le billet, puis mon ami, gardant mon sourire qu'il aimait tant.

- Merci beaucoup !

Je le serrais dans mes bras, c'était principalement lui qui avait le don de me le redonner, ce fameux sourire. Je glissais le billet dans ma poche et partis mettre en caisse son paiement, puis j'allais vers les vestiaires pour me changer, mettant au passage le billet de 20£ dans mon portefeuille que je rangeais dans mon sac. Une fois rhabillée, je rejoins à nouveau Jared.

- Tu veux que je te présente ma mère? Je me suis rendue compte que tu ne la connaissais même pas...

Lorsqu'il accepta, nous quittâmes à deux le bar et prîmes le chemin de la maison. Ma mère... Elle était de retour et j'en étais heureuse, je pouvais passer de bons moments avec elle, je l'aimais certes comme une mère, mais l'on s'amusait souvent comme deux amies très proches, c'était ce qu'il y avait de bien avec elle, on ne s'ennuyait jamais ! Lorsque nous rentrâmes, ma mère nous accueillit avec des gâteaux, ses fameux gâteaux que j'aimais tant ! Elle sembla pourtant gênée en voyant Jared, ce qui m'arracha un petit rire.

- Maman, je te présente Jared. Jared, ma mère ! Ses gâteaux sont les meilleurs au monde, tu verras ! Et puis elle est tout simplement la meilleure mère au monde !

Citation.



© Méphi.



_________________
Amelia D. Sparrow
La magie de la vraie famille, c'est qu'elle te soutient. La vraie famille n'est pas seulement ton sang, c'est une partie de toi, quelque chose d'indispensable. Tu mourrais pour elle... Des gens peuvent ne pas avoir le même sang que toi, mais faire partie de ta vraie famille, c'est ce qu'on appelle les proches. Je vous aime ♥ @ ALASKA.


Dernière édition par Amelia D. Sparrow le Dim 30 Nov - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jared CarterLycan - Loyalavatar

Date d'inscription : 14/07/2014
Messages : 118
Localisation : Londres

MessageSujet: Re: A coeur ouvert Feat. Amelia & Jared   Jeu 6 Nov - 10:46

"A coeur ouvert"


(feat Amelia & Kaitlyn)





Ca faisait quelques heures que j’étais là. Au Loup Blanc. Amy travaillait là, et j’avais eu envie de lui payer un verre après son service. Elle bossait dur malgré sa grossesse, et un moment de détente ne lui ferait pas de mal.
Je buvais mon verre seul à une table dans un coin de la salle, comme chaque fois que je cherchais à me sentir au calme sans forcément être seul. Je revenais de chasse, et je voulais me poser tranquille. J’observais sans a priori les gens qui allaient et venaient dans la salle. Nathan Foss, le propriétaire du bar m’avait parlé d’un job qui restait à pourvoir ici. Je venais donc me familiariser avec l’endroit. Amélia ne m’avait pas vu entrer. Elle était très active, et passait son temps à aller et venir pour servir des gens plus ou moins aimables. Déjà qu’être serveur c’était pas évident, mais encore moins pour une nana selon mon point de vu. Il faut dire que beaucoup de patrons se font plaisir sur l’uniforme des demoiselles, ce qui n’échappait pas à certains clients qui pouvaient être franchement lourds..
D’ailleurs, en voilà un qui attirait mon attention… Ma petite louve prenait sa commande avec application. Le mec avait un sourire sur le visage qui ne me plaisait pas du tout. Je me retins de grogner et continuait à observer la scène, prêt à intervenir en cas de besoin.

Ah bah justement… Je remarquai sans mal de la où j’étais que le mec duquel elle venait de s’approcher la matait ouvertement. Je du me retenir que ne pas grogner. J’étais tout seul à ma table donc au final, ça aurait seulement attiré l’attention su moi, et c’était pas le but pour le moment. Je continuai à les observer un moment en contenant mon énervement. La moutarde me montait littéralement au nez. Amelia voulut prendre sa commande avec respect et professionnalisme. La réponse qui sortit de la bouche abjecte du mec auquel elle s’adressait me conforta dans l’idée que j’allais me faire une joie de lui démonter sa petite gueule de fouine.

« Du lait ma chérie, et ton corps aussi tant que t'y es, on va passer une nuit de folie tu vas pas t'en remettre ! »

Amy garda son calme… J’essayais d’en faire autant, mais mes crocs ne tarderaient pas à pointer s’il continuait sur cette voie là. J’étais pas du genre à étouffer les femmes de mon entourage en mode méga-protecteur-et-le-mec-qui-voudra-te-mettre-la-main-dessus-va-cracher-ses-dents-avant-d’avoir-pu-en-placer-une, mais lui, était clairement dégueulasse, et en plus, je savais que ma p’tite Furie n’aimait pas les hommes. Donc elle ne pourrait jamais accepter qu’il la touche… Sans compter qu’il la regardait comme une poupée gonflable, excité par le fait qu’elle est enceinte… Breeeef ça m’énerve. *Respire à fond*.
Le pervers continua sur sa lancé en essayant de l’embrasser. Mes yeux changèrent. Bordel de merde, ça allait dégénérer. La réaction d’Amy ne se fit pas attendre, mais je préférais quand même m’approcher pour pouvoir intervenir physiquement si ça me semblait nécessaire. Je savais qu’elle était capable de se défendre, mais si ça allait trop loin, elle perdrait sa place. Et ca serait problématique pour elle. Surtout avec sa petite qui allait arriver. Moi, j’étais pas encore embauché, donc au pire, je trouverais un autre poste ailleurs. Mais ça me paraissait complètement dingue que les clampins qui étaient là puissent assister à la scène médusé. Ca ajouta encore à ma colère. A tel point que je pris part à leur échange verbal presque aussi cordial que le comportement de cet enfoiré.

« Sale chienne, tu vas le regretter, je vais te traîner en justice »
« Vas-y, je dirais à quel point tu me harcelais. »
« Et je la soutiendrai.»

Le mec blêmit. Peut-être parce qu’il sentait le dégout et la haine qu’il m’inspirait. Dans ces moments là, je suis sans pitié, et j’imagine que c’était palpable. C’était vachement plus facile de s’en prendre à une femme enceinte qu’à un mec en plaine possession de ces moyens… Et encore, on voyait qu’il ne connaissait pas Amelia. Elle est pas du genre à faire dans la dentelle quand on l’emmerde. Mais bon. Je le regardai partir jusqu’à ne plus sentir sa présence aux alentours du bar. Ma petite louve me souriait, visiblement soulagé que quelqu’un ait enfin fait fermer son clapet à ce connard.

« Merci Jared, il n'aurait pas lâché le morceau... Bref, je te sers quelque chose? J'ai bientôt fini, autant que je fasse ça pour toi avant d'aller me changer »
«Mais je t’en prie ma belle. N’importe qui aurait du le faire »

J’adorais cette fille. Pourtant, dieu sait que nos deux tempéraments, au premier abord pouvaient être explosifs… Mais on avait appris à se connaitre, et on s’était trouvé pas mal de points communs au final. Elle était pour moi ce qui ce rapprochait le plus d’une famille. Comme une sœur. On veillait l’un sur l’autre de façon tout à fait naturelle, et ça nous faisait du bien après la solitude qu’on avait dû supporter tous les deux… Les diverses trahisons. Des fois, j’avais un peu l’impression de me voir en elle. Ca faisait du bien de se sentir compris. Sa voix me sortit de ma rêverie.

« Et voilà, comme tu le voulais ! »

Elle vint s’assoir en face de moi, pour mon plus grand plaisir. Son sourire était le plus beau cadeau qu’elle pouvait m’offrir. Elle avait le cœur tellement lourd quand on s’était rencontrés, que quand on avait commencé à vraiment s’entendre, je m’étais juré de faire en sorte, de ne jamais laisser son visage s’assombrir trop longtemps. Je ne tardai pas trop à finir mon verre. Il était tard, et je ne voulais pas trop la retenir. Elle devait se reposer pour rester en forme. Surtout en ce moment. Une Une fois mon verre vide, elle m’apporta la note, que je réglai, et glissai un petit pourboire dans la main d’Amélia, qui l’avait amplement mérité. C’était pas mirobolant, mais bon.

« En espérant ne jamais voir disparaître ce sublime sourire ! »

Elle me remercia. Je la trouvais radieuse malgré la fatigue. Il y avait quelque chose de pétillant en elle que j’adorais. Je me levai, prêt à partir, quand elle me serra contre elle. Cet acte me réchauffa le cœur, plus que s’il venait de n’importe qui d’autre. Venant d’elle, je savais que c’était sincère et sans sous entendu. Elle ne risquait pas de me considérer comme l’objet que j’avais été. Je lui rendis son étreinte en lui passant une main dans le dos, en un geste tendre et protecteur. Elle alla encaisser mon paiement et revint vers moi, toujours souriante.

« Tu veux que je te présente ma mère? Je me suis rendue compte que tu ne la connaissais même pas... »

Sa mère ? Elle m’avait parlé d’elle plusieurs fois. Elles avaient l’air plutôt proche. Sa proposition me prit un peu de court. J’avais pas vraiment l’habitude que quelqu’un me considère assez pour souhaiter que sa famille me connaisse. Ca me stressait un peu en soi, mais je n’avais pas de raison de refuser. Amelia n’avait rien en commun avec les gens que j’avais pu fréquenter, et notre relation non plus. Et puis pour que la fille soit aussi géniale, fallait bien que ça vienne de quelque part. C’est à cette pensée qu’un sourire apparut sur mon visage. J’acceptai l’invitation et la suivit, légèrement sur le qui vive… Enfin, j’étais toujours comme ça. Avec ce que j’avais vécu, j’avais du prendre l’habitude de surveiller mes arrières. J’espérais qu’on ne me poserais pas trop de questions… J’étais conscient que mon look ne passait pas inaperçu, et, même si j’étais plutôt bon acteur, je ne l’étais pas au point de m’inventer une vie en impro’. Et je doutais qu’une mère digne de ce nom approuve totalement que sa fille fréquente de près ou de loin, un junkie qui avait du vendre son corps…

Nous arrivâmes rapidement devant la porte d’une certaine Kaitlyn Sparrow. Amelia semblait vraiment ravie de voir sa mère. Je me réjouissais pour elle. Elle trépignait presque comme une enfant. Je la regardais, silencieux, attendri. Elle entra sans frapper. J’entrai timidement à sa suite… Si Kaitlyn attendait sa fille, elle ne savait sans doute pas que je l’accompagnerais. J’espérait que ma présence ne lui poserait pas de problème…
Une odeur de gâteau tout chaud sorti du four me vint aux narines. Voila une chose que je n’avais jamais connu en rentrant chez moi quand j’étais gosse. En entendant le bruit de la porte, se doutant du retour d’Amelia, sa mère l’accueillit chaleureusement.

« Amy ma chérie, je t'ai préparé des gâteaux dont tu me diras des nouvelles ! »

Le sourire de cette femme que je ne connaissais pas encore, illuminait littéralement son visage. A cette instant j’en reconnus un autre que je chérissais particulièrement. Il y avait un air de famille indéniable entre les deux louves. La maitresse de maison se figea un instant en me voyant. Quoi de plus normal, si elle s’attendait à ce que sa fille rentre seule ? Amelia me présenta. Je souris donc à Kaitlyn, arborant une expression avenante, mais respectueuse, et lui tendit la main pour qu’elle la serre

« Bonjour madame Sparrow. C’est un honneur de rencontrer enfin la femme qui a mis au monde la plus précieuse de mes amies… »

Une odeur de gateau sortant du four en rentrant du travail, un accueil chaleureux, un sourire rayonnant… C’était donc ça, une mère… Une famille…


_________________

Jared
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaitlyn SparrowLycan - Douxavatar

Date d'inscription : 14/04/2014
Messages : 109
Localisation : Londres

MessageSujet: Re: A coeur ouvert Feat. Amelia & Jared   Mer 12 Nov - 14:53

Qui était ce jeune homme qui se tenait aux côtés de ma fille ? Un jeune garçon aux allures de rockeur avec tous ces tatouages et ses cheveux en bataille. Un troubadour des temps modernes. Un léger sourire naquit sur mes lèvres alors qu'Amélia faisait les présentations, et le dénommé Jared me renseigna sur le lien qui l'unissait à ma fille. Je ne mis pas longtemps à m'apercevoir qu'il était un de nos congénères, un lycan. Il avait l'air d'un jeune homme tout à fait charmant. Je ne cache pas que ma première impression avait été de me méfier de lui, connaissant ce qu'Amy avait traversé dernièrement … mais apprenant qu'il était ami avec, je fus rapidement soulagée. Alors qu'il me tendit une main, j'ignore celle-ci et vint déposer un baiser sur sa joue, plaçant ma main libre dans son dos dans une rapide accolade amicale. Je n'aimais pas vraiment toutes ces formalités : vouvoiement, serrage de main … Très peu pour moi.

« Enchanté Jared ! Appelle moi Kaitlyn. Me reculant légèrement je lui tends le plat plein de gâteaux. « Sers toi, je t'en prie. »

Puis je présente le plat à ma fille que j'embrasse également. Il me suffisait de regarder quelques instants Amélia pour savoir à quel point elle était très proche de Jared et une telle proximité ne pouvait que me faire penser à Edward. Depuis combien de temps ne l'avait-elle pas vu ? Je savais qu'il lui manquait beaucoup, ils avaient toujours été très proches. Et même en dépit de ça, une présence masculin manquait cruellement à nos vies à toutes. Alors si Jared était là pour elle, alors ça suffisait de me combler.

Mais ce prénom … Jared. Il ne m'était finalement pas si inconnu que ça. Mais oui, pourquoi n'avais-je pas fait le rapprochement plus tôt. Amélia m'avait déjà parlé de lui. C'est lui qui , lorsque j'avais du m'absenter, s'était occupée de ma fille lorsqu'elle s'était faite violer. A cette pensée, je sentis mes yeux s'embuer légèrement. Même si du temps avait passé, je continuais à m'en vouloir d'avoir été absente. J'attrape alors la main d'Amélia et regarde Jared.

« J'ai déjà entendu parler de toi, et de ce que tu as fait pour Amy et je te serais éternellement reconnaissante ! » Malgré mon regard triste, je souris tendrement à l'intention de Jared. « Si je peux faire quoi que ce soit pour te remercier… dis le moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia D. SparrowLycan - Gourmandeavatar

Date d'inscription : 31/05/2014
Messages : 297
Localisation : Londres, quartier interdit aux vampires.

MessageSujet: Re: A coeur ouvert Feat. Amelia & Jared   Dim 30 Nov - 15:10





A cœur ouvert




Amelia & Jared & Kaitlyn

Je savais que je pourrais toujours compter sur ma mère. Plus attentionnée qu’elle, ça n’existait pas. Elle sacrifierait tout pour ses enfants et je savais qu’elle avait probablement souffert de ce qu’il m’était arrivé. J’avais beau dire que ce n’était guère sa faute, elle ne cessait de culpabiliser. Aujourd’hui, j’allais enfin lui présenter Jared. Je leur avais beaucoup parlé l’un de l’autre, mais jamais ils n’avaient eu l’occasion de se rencontrer en chair et en os. Le Jour J, c’était aujourd’hui. Malgré ma grossesse, j’étais encore pas mal dynamique, et en présence de ma famille et de mes amis, des gens qui me soutiennent et qui m’aiment, je ne pouvais être que souriante.

Lorsque nous rentrâmes, ma mère sembla tout d’abord méfiante vis-à-vis de Jared, ce qui était légitime, mais suite aux présentations, elle se détendit bien vite. Elle nous proposa des gâteaux, et jamais je ne refuserais ses délicieuses préparations. Prenant l’un des tendres gâteaux délicatement entre mon pouce et mon index, je le conduisis lentement à ma bouche et mordis dedans.

- Comme toujours, ils sont délicieux maman, dis-moi, tu ne les aurais pas épicés avec une grande dose d’amour ? Parce que ça ne les rend que meilleurs ! Concernant Jared, il m’a encore aidée aujourd’hui, avec un client un peu lourd. Le jour où j’aiderai mes proches autant qu’ils m’aident…

Je fis un léger clin d’œil à Jared, j’avais bien l’intention de le présenter plus tard à Shannon et Edward. Nathan… On pourrait s’en passer je crois, puisque j’eus ouïe dire que Jared avait trouvé un poste au bar.

- Et si nous allions discuter au salon ? Ca serait mieux non ? On pourrait s’asseoir et déguster ces délicieux gâteaux !

Mon ton était des plus enjoués. Jared ne m’avait sûrement pas vue aussi heureuse depuis mon viol, et si ça ne tenais qu’à moi, je serais toujours ainsi. Généralement, je souriais uniquement pour cacher ma souffrance, mais avec ma famille et mes amis, cela était sincère, ils me faisaient oublier tous mes soucis. Ils étaient un vaccin à tous les maux…

Citation.



© Méphi.




_________________
Amelia D. Sparrow
La magie de la vraie famille, c'est qu'elle te soutient. La vraie famille n'est pas seulement ton sang, c'est une partie de toi, quelque chose d'indispensable. Tu mourrais pour elle... Des gens peuvent ne pas avoir le même sang que toi, mais faire partie de ta vraie famille, c'est ce qu'on appelle les proches. Je vous aime ♥ @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jared CarterLycan - Loyalavatar

Date d'inscription : 14/07/2014
Messages : 118
Localisation : Londres

MessageSujet: Re: A coeur ouvert Feat. Amelia & Jared   Lun 5 Jan - 11:36

"A coeur ouvert"


(feat Amelia & Kaitlyn)







Je fus légèrement surpris de voir que la mère de famille préférait une étreinte à une pognée de main. J’avais eu l’habitude de tout sauf de la tendresse… Violence, sexe… Parfois les deux en même temps, mais… Pas ce genre de geste dépourvu de la moindre arrière-pensée. Involontairement, je m’étais raidi un peu. Mais en sentant sa main dans mon dos, j’avais relâché la pression. Amelia semblait vraiment heureuse, et je lui faisais confiance. J’avais pris l’habitude de me méfier de tous ceux que je ne connaissais pas… Mais là… Je n’en voyais pas la raison. Il me suffisait de regarder le sourire de ma petite furie pour avoir envie d’en faire autant. Je ne l’avais jamais vue si rayonnante. Et en focalisant un peu mon attention sur sa mère, je compris rapidement qu’elle devait être digne du sourire de sa fille.
Je ne devais pas la vouvoyer… Difficile quand je respecte quelqu’un. Autant j’avais aucun mal à donner des petits noms sympas aux trous de balle que je repérais assez rapidement, mais pour les autres, c’était une autre histoire. Toute cette ambiance chaleureuse me poussa à sourire encore

« Très bien, Kaitlyn. »

Elle me tendit naturellement le plat qui contenait les gâteaux maison. Et vu l’odeur, j’étais prêt à parier que le goût valait le détour. Mais ça aussi c’était nouveau pour moi. Et… Elle avait pas prévue que je serais là… Alors… Après un petit temps d’hésitation, j’en pris un, timidement.

« Merci, ils sentent vraiment bon. »

Je me sentais débile de ne pas être foutu de faire des phrases un peu plus élaborées… On aurait cru un môme de 10 ans… Je m’agaçais moi-même… Autant j’avais pas peur de me retrouver à poil avec plusieurs inconnus dans un pieu… Mais une famille…. Mon dieu… Pauvre garçon. Je me faisais pitié. Ceci dit, je ne voulais pas trop laisser paraître mon débat intérieur, et espérait pouvoir rester concentrer sur la conversation. Ce genre de situation ne devait pas être si extraordinaire… je veux dire… Amelia adore sa mère et juge qu’elle gagnerait à me connaitre… J’en suis pas sûr, mais bon…
Ce fut la voix d’Amy d’ailleurs qui me sortit de ma rêverie. Elle parlait du connard qui l’avait traitée comme une chienne au bar. A ce souvenir, ma timidité laissa place à la colère.

« Non mais sérieusement. Lourd tu dis ? Mais les mecs comme ça, faut pas les laisser fréquenter les lieux publics ! Ils voient une jolie fille, et sous prétexte qu’elle les sert, elle devient leur chose… Et puis quoi encore ? »

La dernière phrase de Kaitlyn me poussa à reporter mon attention sur elle. Faire quelque chose pour moi ? Surtout pas. Moins ils seraient impliqués dans mes emmerdes, mieux ça vaudrait. Mon gâteau toujours à la main, je suivis les deux femmes en direction du salon, et répondis d’une voix douce.

« Si vous voulez vraiment me faire plaisir…. Restez soudées… Vous n’imaginez même pas à quel point c’est beau à voir. »

Je coulai un regard tendre à Amelia qui avait la bouche pleine et passai affectueusement la main dans ses cheveux.
Elle avait une famille, et devais vraiment en profiter à fond, sans jamais laisser personne porter atteinte à leur solidarité. Même pas moi. Et si je sentais que ma présence devenait une menace, je n’hésiterais pas à disparaitre de leurs vies… Peu importe que leur compagnie me réchauffe le cœur.



_________________

Jared
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A coeur ouvert Feat. Amelia & Jared   

Revenir en haut Aller en bas
 

A coeur ouvert Feat. Amelia & Jared

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» A coeur ouvert => Pierrick !
» [fb] A coeur ouvert Feat Alyx
» Cœur ouvert, cadenas fermé ♫
» PRIS ; Lorenzo Llywlyn (m) feat Jared Leto
» Coeur d'Ecureuil - "Je lis en toi comme dans un livre ouvert." ~
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum de RPG fantastique Loups-Garous (Lycans) / Vampires :: Aventures Putrides :: My Refuge :: Votre chez vous -

Partenaire : Julien Konsinski, SRC fait du SEO