Partagez | 
 

 Krystian J.N Buchanan- Set fire to the rain! [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Krystian J.N BuchananVampire - Froidavatar

Date d'inscription : 12/05/2014
Messages : 53
Localisation : Londre

MessageSujet: Krystian J.N Buchanan- Set fire to the rain! [terminé]   Lun 12 Mai - 2:51


Krystian Judith Nastasya
Buchanan

“Once you have tasted flight, you will forever walk the earth
with your eyes turned skyward, for there you have been,
and there you will always long to return.”
Feat ''Emilia Clarke''


♠ Âge : 685 ans, apparence 26 ans
♠ Date de naissance : 7 Avril 1328
♠ Nationalité : Anglaise
♠ Sexualité : Hétérosexuelle
♠ Amour : Veuve
♠ Décris-toi en 3 mots : Sexy, Froide, Mystérieuse
♠ Avatar choisi :Emilia Clarke

Je suis un vampire, et alors?
Parle-nous de toi, qui es-tu ?

Qui est donc cette merveilleuse créature qui passe devant vous d'un coup de vents, ses formes magnifiques vous attire, mais pourtant, il y a autre chose, son corps ne respire pas que la grâce de ses traits, il y a quelque chose de plus mystérieux en elle, comme si chacun de ses gestes était calculé et qu'elle pouvait vous tuer d'un seul mouvement. Krystian est une personne au tempérament calme, elle n'est pas du genre à s'emporter à faire des crises peu importe leur nature, elle passe vite oui mais pas en criant comme une folle. Ce qui est encore plus étonnant ces qu'en plus d'être d'une beauté naturelle elle est aussi très intelligente et vive d'esprit ne se laissant pas berner facilement par des histoires idiote ou encore par l'apparence physique des gens. Elle profite de la vie et est oui extravertie mais, peu pourrait dire qu'elle n'est qu'un beau visage elle a très bien su prouver qu'elle avait une tête sur les épaules. Toutefois, elle a une forte personnalité, ne venez pas la provoquer ou encore lui marcher sur les pieds parce qu'elle vous le rendra assez froidement, sans être méchante seulement comment dire directe et froide. Elle reste toutefois une personne au grand coeur malgré le fait qu'elle ait eut plusieurs déceptions dans sa vie elle est toujours la pour aider les gens qui ont besoin d'un coup de mains que ce soit ses amies ou encore simplement des gens qu'elle rencontre et ne faites pas du mal a ceux qu'elle aime car vous vous en mordriez les doigts. Toutefois elle garde certains défauts, parfois elle à des réactions rapide, ses émotions décidant de prendre le dessus, elle se contrôle la majorité du temps mais parfois cela la met dans de difficiles situations.
Raconte-nous ton histoire!



Le commencement

Highland, Terre des Buchanan

Du feu partout, tout autour, il n'y avait pas d'échappatoire quelqu'un les avait trahis, l'un des Lairds les avait attaqués de dos, un faible, quelqu'un qui avait peur. Le regard de Brodick* se posa sur son père étendu près de lui sur un lit de fortune que les hommes avaient construit pour le court temps qui lui restait à vivre. Ramsey Buchanan prit la main de son fils, Brodick* avait à peine dix ans il était si jeune et il devrait porter ce lourd fardeau le pauvre, pour attirer son attention, le jeune homme frissonna au contact de la main qui commençait déjà à être froide, cette main rouge de sang, son père avait combattue avec toute sa force, mais l'âge avait fini par avoir raison, il n'avait pas été assez rapide et l'un des soldats de leur ennemi avait planté son épée près du coeur de l'homme lui portant un coup fatidique, personnes n'aurait pu le sauver heureusement il avait encore un peu de temps. Ramsey avait donc rapidement envoyé l'un de ses hommes chercher son fils et puis s'était préparé à lui raconter, le vieil homme savait qui était le traître et il voulait que son fils le venge lorsqu'il serait près. Ramsey se mit donc à parler, racontant à son fils ce que ce traitre de McKane avait fait, il les avait attaqués en pleine nuit sans respect pour personne. Les soldats de McKane avaient tué, violer et voler sans même faire attention détruisant la terre des Buchanan, mais aussi, leurs peuples, brûlant tout sur leur passage.

Brodick* écouta son père tout au long de son explication alors que la colère du jeune homme montait en lui, son père pouvait voir qu'il comprenait et à la fin il fit promettre à son fils que celui-ci attendrait avant de venger leur famille. Ramsey donna son épée à son fils avant de lui faire promettre d'aller rejoindre Alec Kincaid, celui-ci le protégerait et lui apprendrait tout ce qu'il devait savoir pour reprendre sa terre et venger son père. Brodick fit la promesse de venger son père et de suivre ses conseils puis veilla son père alors que celui-ci poussait son dernier souffle, le jeune homme ne s'attarda pas il saisit l'épée de son père et puis se dirigea vers la forêt. Il trouva alors dissimuler un de ses soldats, maintenant qu'il était le nouveau Laird des Buchanan, le soldat était blessé, mais semblait encore en vie, Brodick* aida le jeune homme, plus vieux que lui de seulement quelques années, cette bataille avait dû être sa première. Le nouveau Laird des Buchanan trouva d'autres soldats les encouragent il leur montrait l'épée de son père et rapidement ils le suivirent...

*Brodick se prononce Brodrick


La demande

Château du Barons Jamison

Amélia sortit du bois, des branches plein les cheveux, elle était encore jeune et avait une nouvelle amie, Lady Cristian Hamilton était avec elle. Les deux petites filles coururent à l'intérieur du château pour trouver un endroit où se laver, une main les attrapa par le collet de leurs robes avant de les traîner tout en haut des marches dans la chambre d'Amélia où un bain les attendait. Sa femme de chambre les avait trouvés et allait leur faire prendre un bon bain avant de les présenter à leurs invités. Amélia protesta vivement avant d'être plongée dans l'eau tiède, presque froide puis d'être lavée avec force pour faire disparaître toute trace de saleté. Krystian semblait dans le même état d'esprit pas du tout content d'être frotté ainsi, finalement toute propre les deux petites filles sortirent du bains avant d'être séché Amélia se retrouva habillé d'une robe d'un doux jaune pâle et une coiffure compliquée, alors que son ami enfilait une robe verte et se retrouvait avec une longue tresse, satisfaite la femme de chambre les laissa sortir, les deux petites filles coururent pour rejoindre la famille de Amélia, mais stoppèrent bien vite en haut de l'escalier. En bas avec son père il y avait trois géants**, il devait être des géants parce qu'ils étaient immenses, encore plus grand que le père d'Amélia qui était déjà très grand selon elles. Amélia descendit les escaliers pour rejoindre ses grandes soeurs, Krystian suivait silencieuse, c'est Amélia qui curieuse, tira sur la manche de sa soeur Gabrielle pour lui demander ce qui se passait. Apparemment l'homme qui semblait être le chef était un ami de leur père et venait les visiter avant de retourner chez lui, Krystian fixait l'homme qui semblait être le chef avec curiosité une conversation qu'elle et Amélia avaient eue avec Gabrielle lui revenant en mémoire : «

-Gabrielle?... comment les gens se marient?...

Sa soeur regarda tendrement les deux petites filles avant d'ajouter :

-Ils cherchent et puis quand ils trouvent la personne parfaite ils demandent à la marier... »

Krystian tira sur la main d'Amélia avant de lui dire que c'est lui qu'elle allait marier et qu'elle allait lui demander dès qu'elle en aurait l'occasion, son amie supporta son idée alors que les deux petites filles étaient présentées aux trois guerriers. Elles furent rapidement envoyées dehors pour jouer et disparurent vers l'étable, Krystian voulait elle aussi son animal de compagnie, son amie avait un chien, mais il ne restait plus de chiot. Amélia avait alors décrété qu'elle aurait l'un de leurs petits cochons et c'est ainsi qu'elles se retrouvèrent à courir en rond en criant poursuivit par la mère du petit qui était furieuse. Une grande main saisit Krystian alors qu'elle garda les yeux fermés apeurés, la petite fille finit par les ouvrir elle se retrouvait à l'autre bout de la cour son amie dans les bras de l'un des géants et elle dans ceux du chef. La petite fit sa première demande à ce moment-là, il rit, mais ne lui donna aucune réponse avant de la déposer avant qu'elle ne se sauve à l'intérieur, elle et Amélia aurait droit à un autre bain...

**Quand je dit géants c'est une espression, selon l'histoire de la région les Écossais des Highlands était souvent décrit comme très grand et imposants, d'où le terme géants, mais ils n'étaient pas de réels géants simplement au yeux des autres peuples de l'Europe ils semblaient imposant d'ou le terme...



Chapitre premier
La naissance d'un enfant

7 Avril 1328, Côte de l’Angleterre

La nuit est sombre, si sombre alors que l'air semble chargé d'énergie, un orage se prépare, déjà les eaux sombres de la mer s'agitent, comme si elle est vivante. Le tonnerre gronde alors sourd avertissement à ceux qui se seraient attardés au dehors, malgré l'heure tardive et l'air plus que lourd. Un éclair transperce le ciel illuminant la forêt et le château des Hampton, celui-ci semble bouclé à double tour, les fenêtres sont fermées et protégé et pourtant il semble y avoir de la lumière à l'intérieur. Le tonnerre retentit de nouveau, dernier avertissement puisque quelques secondes plus tard une pluie torrentielle recouvre la région, la mer est maintenant déchaînée alors que des vagues immenses viennent s'abattent contre les falaises de la côte, l'écume montant bien haut dans le ciel avant de retomber dans les eaux noires. Le vent malmène les arbres les faisant ployer sous sa force alors que la pluie remplit chaque espace de l'air et de la terre, c'est une tempête comme peu en ont vu. Les anciens l'avaient annoncé dès qu'ils avaient vu les nuages approcher à l'horizon, cette tempête durerait plusieurs jours et ensuite le soleil resplendirait comme jamais. Alors que dehors le vent souffle toujours aussi fort dans le château tous sont en mouvement, les serviteurs doivent s'assurer que tout est en ordre que les planches destinées à maintenir les tapisseries et autres couvertures contre les fenêtres reste en place. Ailleurs une autre partie des employés s'occupe d'une tout autre histoire, dans la chambre des maîtres, la baronne était sur le point d'accoucher. Autour d'elle tous se pressaient pour préparer l'arrivée de ce petit miracle, leur septième enfant allait naître, la baronne poussait des cris à chaque contraction alors qu'elle poussait l'enfant pour qu'il sorte.

Son mari à ses côtés lui soutenait la main, il aurait dû partir plus tôt dans la journée, mais le travail avait commencé et il avait décidé de rester pour la naissance. Envoyant tout de même un messager pour prévenir de son départ retarder surtout qu'il aurait à reporter son audience avec le roi. Le baron de Hamilton veillait sa femme alors que celle-ci le regardait mi-furieuse mi-heureuse, ils avaient déjà six autres enfants et sa femme lui avait bien dit qu'elle ne voulait plus en avoir et pourtant quand elle lui avait annoncé la nouvelle tous deux s'en réjouirent, maintenant il doutait qu'elle s'en réjouisse, elle devait souffrir une autre naissance. Il passa la main sur le front de sa femme avant d'y déposer un baiser, un faible encouragement, mais qui démontrait qu'il était la pour elle, dans les yeux de l'homme il y avait tout l'amour du monde.

Ils avaient eu la chance malgré leur mariage arrangé de réellement s'aimer et de se respecter, mais aussi de découvrir chez l'autre une personne qui les rendait meilleurs et remplissaient leur vie de bonheur. Chacun avait dû s'adapter au début, mais bien vite l'entente s'était faite entre eux, d'ailleurs personne n'avait été surpris que leur premier enfant naisse moins d'un an après leur union leur bonheur était si apparent que personne n'aurait osé commenter. La naissance de ce petit être avait contribué à les rapprocher encore plus, malgré ses devoirs envers le roi il avait su partager son temps entre sa famille et son travail. Le reste de leurs enfants étaient nées dans le même esprit de joie alors qu'ils vieillissaient et que le grand château était empli des cris de bonheur de leur petite famille, trop rapidement à leur goût même s'il savait cela inévitable, leur plus vieux s'était marié à l'une des nombreuses filles de baron de leur entourage un mariage arrangé qui allait fonctionner comme le leur, le roi lui ayant donné une terre il était devenu baron à son tour. Leur second fils s'était lui aussi marié rapidement suivi du troisième et tous deux étaient parti s'établir sur leur terre, le quatrième avait décidé de devenir père et avait joint l'abbaye près de leur château. Il ne restait plus que deux autres fils, encore bien jeune qui était encore en apprentissage.

Lady Sarah Hamilton poussa un cri ultime avant de doucement s’étendre sur le grand lit, épuisé par la longue soirée. Le baron découvrit alors sa petite fille, l’enfant une fois lavé lui fut remis enroulé dans un grand linge blanc. La petite fille le fixait de ses grands yeux bleus captivés par ce monde qu’elle découvrait, elle ne pleurait pas au contraire elle était silencieuse, Edward Hamilton sourit à son enfant avant de se rapprocher de sa femme pour lui tendre le bébé. La petite restait toujours aussi silencieuse alors qu’elle admirait le monde, un comportement bien contraire à la tempête qui régnait hors des murs du château. Ses parents la contemplaient, leur petite fille, enfin une fille après six garçons s’était vraiment leur petit miracle, ils nommèrent la petite, là où tous deux croyaient qu’ils auraient à chercher longtemps le nom leur vint rapidement, il nommerait la petite Krystian en honneur à l’une de ses ancêtres Judith comme sa mère et bien sûr elle porterait le nom de leur grande famille, après tout s’était leur nom depuis bien des années il était symbole de tradition, mais aussi de la confiance du roi et de son dévouement envers ses barons.

Les premières années de sa vie passèrent rapidement et bientôt elle commença ses leçons ayant six autres frères tous instruit ses parents n'eurent pas le coeur de lui interdire les leçons réservées aux hommes, toutefois elle devait aussi suivre ceux qui feraient d'elle une parfaite lady lorsqu'elle se retrouverait à la cour du roi. Elle suivait ses cours de lady dans un autre château, n'ayant qu'une fille en âge de suivre ces cours, son père l'avait envoyé chez l'un de ses amis barons lui aussi qui possédait une terre non loin de leur demeure et qui avait lui trois petites filles. Krystian fit donc le voyage régulièrement entre les deux châteaux, elle devint rapidement amie avec l'une des filles du Baron, Amélia, la plus jolie selon ses soeurs. Krystian la trouvait belle aussi, mais entre les deux jeunes filles il n'y avait pas de jalousie juste une amitié une très belle amitié. Alors que les années passaient, les deux jeunes filles embellissaient, il devint rapidement évident pour tous qu'elles étaient parmi les plus belles jeunes femmes d'Angleterre. Les deux jeunes filles se disaient tout, elle passait leur temps ensemble, Krystian en était heureuse elle pouvait se sauver de ses six frères quand ils étaient réunis et donc elle ne devait plus subir leurs jeux où étant la seule fille elle avait souvent le rôle le plus ennuyant de la princesse ou encore de la demoiselle en détresse, si elle avait su elle aurait surement joué un peu plus avec eux, mais rien n'aurait pu prédire les changements qui se produisirent par la suite.




Chapitre second
Là où les plans de tous changent


Le temps de bonheur entre les deux jeunes femmes ne durerait pas tous deux le savaient, Amélia était promise à un Laird écossais et devrait bientôt laisser sa famille et ses amies pour rejoindre l'Écosse et la région où son futur mari demeurait. Krystian savait pour avoir suivi des cours sur les relations entre l'Écosse et l'Angleterre, et aussi sur les régions de l'Écosse qu'elles ne se reverraient surement jamais elle n'avait toujours pas trouvé le moyen de l'expliquer à son amie, Amélia croyait qu'elle pourrait se voir très souvent et que son mari serait heureux d'avoir une amie de sa femme chez lui de temps en temps. Krystian avait bien essayé de lui dire, de lui faire comprendre que ce serait surement impossible et que les Écossais n'aimeraient probablement pas sa présence, et puis elle voyait la détermination de son amie et l'innocence encore dans ses yeux et n'avait pas le coeur de lui expliquer toute l'histoire, Amélia avait d'ailleurs insisté dès qu'elles avaient été de bonnes amies pour que Krystian suivent des cours de Gaelic avec elle et apprennent comment mettre les plaids écossais. La jeune femme se forçait donc à ne pas trop y penser et à laisser croire que le problème serait rapidement réglé profitant du court temps qu'il leur restait à passer ensemble.


Ce fut lors d'un après-midi bien calme que la nouvelle arriva, le roi venait rendre visite à ses barons, Krystian laissa Amélia à la porte de son château avant de rapidement monter sur le dos de son cheval le lançant au galop. Une autre des choses qu'elle devait à son éducation si spéciale, elle montait sans selle cette journée-là, préférant de loin le confort à la ce qui était normal et puis Amélia était si habitué de voire son amie montée ainsi qu'elle ne le remarquait plus. Krystian arriva rapidement au château des Hamilton, elle laissa son cheval au palefrenier et puis gravit l'escalier quatre à quatre sa femme de chambre l'attendait déjà près du bain, elle se dépêcha d'enlever sa robe avant de se glisser dans l'eau encore chaude. La femme de chambre l'aida à se nettoyer avant de la sécher et puis de lui monter les robes que sa mère avait choisies pour elle, Krystian choisit l'une des plus simple, sa mère avait sorti plusieurs styles de robe, certaines chargées comme les bijoux royaux et d'autres dénudés de tout ornement inutile. La jeune femme avait choisi l'une de celle qui était entre les deux aussi simple que recherché dans son style, elle était d'un splendide vert émeraude, le tissu léger, surtout par cette chaude journée, Krystian la revêtit rapidement l'ajustant elle-même, la robe découvrait juste assez de peau sans être indécente vraiment elle se sentait chanceuse. Elle laissa finalement le soin de ses cheveux à sa servante celle-ci lui fit de longue tresse qu'elle coiffa sur le dessus de sa tête avant de finalement la laissé aller. La jeune femme sourit remercia sa fidèle servante et puis descendit rejoindre les autres dans la grande salle, elle prit une grande inspiration avant d'entrer, elle savait que ça mère la scruterait cherchant la moindre faute pour la lui faire remarquer.


Leur château était le plus grand de la région il avait donc été décidé que la réception se ferait chez eux, le roi avait en fait décrété, directement dans sa missive, que ce serait au château des Hamilton et il était bien sous-entendue que quiconque n'étant pas en accord avec cela était le bienvenu de faire la remarque, mais que le roi avec choisi avec équité. Krystian rejoint sa famille au dehors dans leur grande cour, elle aperçut son amie avec ses frères et soeur au côté de leur père et sourit à Amélia pour l'encourager, son amie portait une robe d'un bleu royal presque provoquant tant il était pur, Krystian eut presque le gout de grimacer pour elle sachant que son amie n'aurait jamais porté ça si elle avait eu le choix, avant de rejoindre sa place de petite dernière à côté de ses trois autres frères. Plusieurs autres Barons étaient là, ses trois autres frères avec leurs familles aussi elle ne put s'empêcher de sourire à chacun d'eux, puis le son se fit entendre, le roi arrivait. Tous se redressèrent bien droit le regard fixe alors que la longue délégation du roi faisait son entrée dans la grande cour, les soldats formèrent un large demi-cercle puis les représentants de la cour se placèrent puis finalement le roi et son escorte personnels arriva se plaçant au centre de la cour. Le souverain descendit de sa monture et tous se baissèrent faisant la révérence, Krystian ne put s'empêcher de relever la tête, le roi regardait tous ses fidèles un sourire satisfait aux lèvres ce qui la fit sourire aussi, elle se dépêcha toutefois de baisser de nouveau les yeux vers le sol dans l'attente.

Le silence était parfait, seul le bruit des cheveux soufflant emplissait l'air alors que tous retenaient leur souffle, finalement le roi les autorisa à se lever, il se fit un devoir de venir voir le baron Hamilton pour le remercier avant d'accorder un instant à chacun de ses autres barons. Il arriva au père de Amélia et la jeune femme ne put s'empêcher de retenir son souffle alors que le roi jetait un oeil à son amie, il demanda alors discrètement qui Amélia était et si elle était promise à quelqu'un. Krystian observait le père de son amie et son amie qui semblait plus que nerveuse alors que celui-ci expliquait la situation, se mordant la lèvre inférieure Krystian gardait le silence dans l'attente au jugement du roi, celui-ci ne se fit d'ailleurs pas attendre. Le roi prit le père d'Amélia par l'épaule avant de demander au père de Krystian de les suivre, la jeune femme jeta un regard curieux à son père, mais celui-ci lui fit un signe de mains avant de suivre le roi. Les yeux de la jeune femme revinrent vers son amie, celle-ci la fixait aussi et toutes deux voyaient dans l'autre la peur, le doute, mais aussi le questionnement, Krystian savait que si elle s'était tenue près de son amie toutes deux auraient eu les mains serrées dans l'attente. Dans la cour le silence était encore tout aussi plein, personne n'osait parler et tous attendaient le retour du roi, les yeux de certains s'étaient posés sur Amélia et puis sur Krystian. Les deux jeunes femmes se regardaient toujours, il était clair que, peu importe ce qui se passait, elle resterait amie, mais Krystian avait peur d'autre chose, le roi avait demandé à son père de l'accompagner alors qu'il y avait d'autres filles de leur âge dans la cour, et pourtant il avait choisi son père à elle.

Krystian jeta un coup d'oeil à sa mère, elle savait qu'elle ne pouvait bouger, mais elle avait besoin d'être rassuré, Sarah fit un faible sourire à sa fille s'était tout ce qu'elle était capable d'offrir elle-même plus que nerveuse. Le roi s'éternisait sont entretient commençait à être long, Krystian sentait sa nervosité enfler à chaque seconde qui passait, elle devait se garder occupé sinon elle aurait commencé à tourner en rond. La majorité des gens regardaient la porte maintenant dans l'attente du retour du roi, certains des anciens s'étaient doucement assis dans des chaises mises à leur disposition alors que le temps se faisait de plus en plus long. Amélia et Krystian se regardaient souvent communiquant silencieusement leur peur, mais aussi, de l'espoir à l'autre quand elles en avaient besoin.


Les portes de la demeure s'ouvrirent finalement sur le roi qui était suivi des deux barons, le père d'Amélia semblait soulagé alors que son propre père gardait la tête baissée évitant les regards de son épouse et de sa fille. Ce fut le roi qui expliqua la situation, il avait décidé qu'Amélia épouserait un de ses barons et Krystian prendrait la place d'Amélia afin d'épouser Laird Mckane. Krystian senti ses yeux se remplir d'eau elle se força à rester bien droite alors que le roi invitait tout le monde à l'intérieur pour un festin afin de fêter cette merveilleuse nouvelle. Amélia surprit Krystian alors qu'elle se glissa à ses côtés, tous deux étaient à la même table pour manger, là où elle touchait à peine à son repas son amie le dévorait presque alors qu'Amélia ne cessait de parler, Krystian savait que son amie essayait de lui changer les idées, mais ça ne fonctionnait simplement pas. Elle était beaucoup trop préoccupée, surtout qu'elle avait entendu entre les domestiques chez Amélia que la jeune femme devait partir pour l'Écosse dans les jours à venir. Le reste de la soirée se passa plutôt bien, certains des fils de barons invitèrent les jeunes femmes à danser, Krystian se força à ne pas penser à son futur profitant de la soirée. Amélia et elle dormiraient dans le lit de la jeune femme et personne ne les auraient contredit s'était de toute façon inévitable leurs parents le savaient, elles prirent rapidement congé des convives puis du roi avant de monter dans la chambre de Krystian.

Krystian ne fut pas surprise de trouver la chambre vide sa fidèle servante lui laissait le reste de la soirée avec son amie, la jeune femme se retourna et aida Amélia a enlever sa lourde robe puis enleva ça propre robe avant d'enfiler sa chemise de nuit son amie lui en emprunta une et puis toutes deux se glissèrent sous les draps chauds. Krystian éteignit les dernières chandelles, se retourna vers son amie s'apprêtant a parlé elle fut interrompue par Amélia, celle-ci commença à parler la surprenant en lui racontant qu'elle ne se reverrait peut-être jamais, apparemment son amie s'était informée et avait apprit qu'il y avait des conflits et que les deux jeunes femmes ne pourraient probablement pas se voir. Krystian n'eut pas le coeur de dire à Amélia qu'elle le savait alors qu'elles continuèrent à parler avant de s'endormir finalement vers près de trois heures du matin. La jeune femme ne dormit pas beaucoup, vers six heures du matin sa femme de chambre vint la réveiller, elle devait partir pour l'Écosse, ça avait été décidé, Krystian laissa Amélia dormir alors qu'elle se préparait, prenant le nécessaire, le reste arriverait plus tard envoyé par sa mère. Elle jeta un dernier regard à son amie avant de sortir de sa chambre la laissant dormir, quelqu'un lui expliquerait la situation. Le cheval de Krystian l'attendait avec plusieurs soldats, la jeune femme monta et puis elle dit au revoir à sa famille avant de se mettre en route refusant de regarder en arrière, elle crut entendre la voix d'Amélia, mais l'ignora.


Chapitre Troisième
Lady Krystian Judith Buchanan

Bientôt trois jours qu'ils chevauchaient, Krystian gardait le silence ne parlant qu'en cas de nécessité, elle se préparait mentalement à son mariage, étant plus que nerveuse à l'approche de ce mariage arranger avec un Écossais. Les soldats l'accompagnant respectaient son silence elle mangeait avec eux s'arrêtait lorsqu'il fallait et était poli, ils n'auraient vraiment pas pu se plaindre de grand-chose. Ils avaient franchi la frontière au matin s'enfonçant tranquillement dans le territoire Écossais, tous semblaient être encore plus silencieux malgré le message qu'ils portaient comme si le moindre son aurait pu les trahir. Ils avaient fait halte pour la nuit dans une petite clairière tout près d'un cours d'eau, Krystian s'était saisi de son petit sac avant d'aller se rafraîchir, faute de pouvoir se laver elle s'assurerait au moins d'être propre le plus qu'elle le pouvait. Alors qu'elle se passait une nouvelle fois un linge sur le visage la jeune femme frissonna, elle avait l'étrange impression que quelqu'un l'observait se retournant elle scruta les bois, tout semblait en ordre, la jeune femme haussa les épaules avant de continuer ce qu'elle faisait. Tout à coup, le cri de l'un des soldats retentit dans l'air, la jeune femme se releva ramassa ses effets avant de se diriger vers le campement, sa femme de chambre arriva en courant affolé, une horde de géants les attaquaient. Krystian soupira avant de proposer à la pauvre femme de se cacher avant de se diriger vers l'endroit où ils s'étaient arrêtés, elle priait dieu de l'épargner se préparant à faire face aux guerriers certainement des Écossais.

La jeune femme ne fut pas déçue alors qu'elle franchit le couvert des arbres, elle aperçut cinq géants écossais leur visage peint, elle s'arrêta la peur montant le long de sa colonne puis avança, les soldats de son père étaient agenouillé tête baissée, leurs armes loin d'eux. Soupirant Krystian se rapprocha d'eux alors qu'elle se forçait au calme dissimulant ses mains tant elles tremblaient, l'un des hommes la regardait avec insistance et Krystian se sentit revenir bien des années en arrière alors que ces mêmes yeux la regardaient et qu'elle lui demandait s'il voulait l'épouser. La jeune femme se senti rougir incapable de détourner le regard, il était tout aussi impressionnant, elle se souvenait de lui, Laird Brodick* Buchanan, un soupire s'échappa de ses lèvres alors qu'elle prononçait les mêmes mots que bien des années plus tôt :
« -Brodick* veut-tu m'épouser?... »
Un simple soupire et pourtant il se rapprocha d'elle avant de se pencher à son oreille, la dominant de sa prestance et de dire dans le même murmure :
« -Avec plaisir Lady Krystian »
Il scella son acceptation d'un baiser possessif et passionné la laissant chancelante après cet incroyable moment, Krystian n'en croyait pas ses oreilles. Secouant la tête elle s'apprêtait à lui dire que s'était impossible, mais il lui fit rapidement comprendre qu'il l'épouserait dès que possible, qu'il savait qu'elle devait en épouser un autre et que ce n'était pas discutable Krystian du donc faire avec les idées de l'homme. Il laissa les soldats de son père rentré, elle les prévint à propos de sa femme de chambre et ceux-ci ne firent pas de commentaire sur le fait qu'elle partait avec un autre homme que celui auquel elle était promise. Krystian laissa ses hommes derrières, elle avait pu garder le peu de bagages qu'elle avait avec elle après tout s'était vraiment de minuscule bagage puisque le reste lui serait envoyé plus tard après son mariage. Elle soupira avant de monter sur son cheval et puis de suivre les six guerriers, elle devait bien avouer être légèrement effrayée, ils étaient vraiment géants et pourtant elle avait la certitude qu'aucun d'entre eux ne lèverait la main sur elle, pas seulement parce qu'elle était fiancée à leur chef, mais aussi parce qu'ils étaient des hommes d'honneur malgré leur apparence.

Ils chevauchèrent toute la nuit sans s'arrêter, Krystian se forçait à rester éveillée en se pinçant discrètement, mais la fatigue eut bientôt raison d'elle alors qu'elle se sentait doucement tomber deux mains fermes la saisirent par les hanches avant de la glisser sur des jambes musclées. La jeune femme releva le regard, Brodick la soutint avant de la placer doucement blotti contre lui et de la recouvrir de son plaid, Krystian enfoui sa tête contre le torse chaud de l'homme avant de fermer les yeux et de se laisser aller à dormir. Ce fut lui aussi qui la réveilla, ils étaient dans une zone sécuritaire et venait tout juste d'arrêter dans une magnifique clairière, la jeune femme ouvrit les yeux encore embrumés de sommeil avant de remarquer le curé qui se tenait non loin. Elle allait vraiment se marier aujourd'hui, dans cette tenue, avec un homme au visage peint. Secouant la tête elle attendait qu'il descende pour pouvoir le suivre, et puis dans le cas contraire elle descendrait par elle même. L'homme de foi se rapprocha d'eux voyant la peinture sur le visage des guerriers il s'arrêta et puis observa Krystian avec un regard curieux avant de demander ce que tout cela signifiait, alors que Brodick* expliquait le curé fit une remarque à propos de la peinture sur leur visage, apparemment s'était une peinture de guerre. Krystian se figea puis se retourna vers Brodick avant de lui faire comprendre vertement qu'ils étaient mieux lui et ses hommes d'aller se laver parce qu'elle refusait de se marier à un homme portant de la peinture de guerre, s'était barbare et malpoli.

Les hommes de Brodick la fixaient ils devaient surement la croire folle d'oser donner des ordres à leurs Laird mais Krystian ne s'était jamais privée de dire sa façon de pensée, gardant son point de vue elle désigna le point d'eau leur ordonnant plus ou moins d'aller se nettoyer, ça lui donnerait le temps de se préparer elle aussi. Ils finirent par accepter se dirigeant vers la rivière, la jeune femme s'éloigna doucement et puis trouva un endroit plus isolé, elle pouvait entendre leurs paroles, ils parlaient en Gaelic, apparemment son attitude les avait surpris, elle avait du caractère. Satisfaite Krystian sorti de l'eau froide avant de mettre la robe qu'elle avait apportée, une robe simple d'un blanc pur, dans le style de celle des druides, bien sûr plus ajuster et soulignant ses formes. La jeune femme coiffa rapidement sa longue chevelure auburn avant de retourner auprès du prêtre, son futur mari était toujours dans l'eau ce qui ne la surprenait pas, le sourire aux lèvres Krystian attendit le retour des hommes.
« -Par les pouvoirs qui me sont conférés, je vous déclare mari et femme... vous pouvez vous embrasser... »
S'était fait, elle était mariée avec Brodick, Krystian prit une longue inspiration n'y croyant toujours pas, elle releva le visage alors qu'il se penchait lui offrant un baiser encore plus incroyable que le premier. Il se recula alors qu'elle se retenait à lui, souffler, Krystian reprit doucement son souffle, avant de se diriger vers son cheval, l'étalon d'un noir plus sombre que la nuit l'attendait, elle l'avait depuis toujours, un cadeau de son père. La jeune femme monta l'animal oubliant que sa selle avait été enlevée, Krystian se figea non pas nerveuse, mais réalisant que ce n'était pas Ébène son étalon, mais un autre, l'animal semblait aussi calme, comme s'il avait senti l'expérience de sa cavalière. Relevant les yeux la jeune femme vit son étalon juste à côté la fixé comme s'il savait ce qu'elle venait de faire, Krystian soupira et puis se glissa rapidement en bas de celui sur lequel elle était montée sans faire attention pour se diriger vers ébène lui caressant doucement le devant de la tête. Son étalon la laissa faire avant de s'avancer pour la laisser monter ce que la jeune femme s'empressa de faire, elle monta sur le dos du cheval, il était clair qu'il continuerait leur route jusqu'au coucher du soleil lorsqu'il ferait trop sombre pour continuer. La jeune femme se laissa bercer par la cadence, ils allaient assez vite, mais cela ne la dérangeait pas elle était habituée et son étalon suivait sans problème l'animal étant habitué malgré tout a de longue et parfois difficile randonnées.

Apparemment elle n'aurait pas droit à un lit non plus ce soir, ils dormiraient à la belle étoile dans une petite clairière, ce fut à ce moment que la nervosité gagna la jeune femme. Ce soir serait sa nuit de noces, Brodick* le lui avait bien fait comprendre, elle laissa le campement alors qu'elle se dirigeait vers le lac pour se laver, il l'avait suivi et alors qu'elle se glissait dans l'eau il la dépassa pour plonger le premier. Leur corps se collèrent rapidement alors qu'il venait l'embrasser, sa mère l'avait préparé, mais rien n'aurait pu prédire la suite, les sensations qui emplissaient ses pensées étaient incroyables, elle ressentait chaque baiser, chaque effleurement lui offrant le même amour malgré son inexpérience. Leur nuit d'amour fut incroyable, autant il lui offrait des sensations physiques incroyables autant il s'assurait qu'elle soit confortable, en accord avec ce qu'il faisait et qu'elle n'avait pas peur. Au matin, Krystian se réveilla avec des courbatures partout, elle s'étira pour relaxer ses muscles puis entreprit de s'habiller, elle revêtit l'une de ses robes, une bleu avant de rapidement emballer ses affaires pour les remettre avec le reste de ses bagages. Brodick* la saisit rapidement et puis il l’amena plus loin en privée, il la força ensuite à retirer sa robe pour venir la draper dans un plaid aux couleurs de sa famille, elle le laissa faire fière qu’il ait lui-même pris l’initiative de la revêtir, mais surtout de la clamer comme sienne.

Deux jours plus tard ils atteignaient la terre des Kinkaid, les hommes de Brodick* l'avaient prévenue, le Laird était apparemment terrifiant, Krystian doutait que quelqu'un soit plus effrayant que Brodick* et pourtant quand elle fut présentée à Alec Kinkaid Krystian ne put s'empêcher de frissonner, il était aussi imposant que son mari. La jeune femme sourit avant de laisser les hommes discuter, elle s'arrêta au détour d'un couloir, laissant la femme de chambre qui était sensée lui montrer ses quartiers continuer, alors qu'elle écoutait la discussion, Alec était furieux contre Brodick* apparemment il avait provoqué les McKane. Krystian soupira alors qu'elle continuait d'écouter, son mari était encore plus têtu qu'elle ne le croyait et surtout convaincu qu'il devait venger sa famille, la jeune femme se détourna pour continuer, elle se doutait que la servante devait être redescendue pour venir la chercher elle ne fut donc pas surprise de la trouver alors que celle-ci la poussait vers la chambre. La jeune femme prit un bon bain l'eau chaude lui fit un bien incroyable alors qu'elle massait ses muscles, elle n'entendit pas la porte s'ouvrir ni son mari approcher, mais tout à coup deux mains lui massaient les épaules. Krystian releva la tête sourit à son mari et se rapprocha de lui alors que tous deux s'embrassaient avec passion.








Toi, derrière ton écran, qui es-tu ?

♠ Surnom : Sweetclo
♠ Âge : 22 ans
♠ Pays : Canada
♠ Comment as-tu connu le forum? : Rox je pense
Parrain(ne) :
♠ Tu as un Double Compte? : nop
♠ Fréquence de connexion? : hum pas mal tout les jours

Code : "Validé par Enora"


Dernière édition par Krystian J.N Buchanan le Mer 21 Jan - 17:04, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krystian J.N BuchananVampire - Froidavatar

Date d'inscription : 12/05/2014
Messages : 53
Localisation : Londre

MessageSujet: Re: Krystian J.N Buchanan- Set fire to the rain! [terminé]   Lun 12 Mai - 2:51

Raconte-nous ton histoire!



Chapitre quatrième
D’humaine à vampire

Krystian s'était installé au château des Buchanan, ils étaient restés chez Alec quelques jours avant de se rendre sur la terre des Buchanan. Brodick* semblait impatient puis certain qu'elle était en sécurité lança son cheval au galop, Ébène n'attendait que ça Krystian le savait son étalon s'ennuyait à ce pas lent et alors que Brodick* libérait son propre cheval Krystian n'hésita pas avant de laisser Ébène prendre de la vitesse. Le vent s'engouffra dans les cheveux de la jeune femme, les hommes de Brodick* n'avaient même pas eu le temps de la retenir, Ébène était l'un des chevaux les plus rapide qu'elle connaissait, plusieurs des barons auraient aimé l'acquérir, mais Kristian avait vertement signifié qu'il n'était pas à vendre sauf si son père en venait à être ruiné et que c'était le seul recours. Elle sourit maintenant elle n'aurait plus à s'en faire, La jeune femme réalisa alors qu'elle avait rejoint son mari, Brodick* regardait devant lui concentrer elle n'osa pas le déranger alors qu'Ébène continuait sa course presque jambes à jambes avec l'étalon de son mari. Elle ne le força à ralentir que lorsqu'ils entrèrent dans la forteresse passant la porte alors qu'elle se retrouvait dans une grande cour, ce fut à ce moment-là que Brodick* remarqua sa présence, il la fixait de ce regard qu'avait eu l'un de ses frères quand elle l'avait battue à la course avec Ébène.

Son mari la fixa avant d'observer son cheval, Krystian descendit tranquillement avant de caresser l'encolure de l'animal, déjà un palefrenier s'approchait d'elle elle lui tendit les reins de son animal et d'une voie claire et en Gaelic parce qu'elle ne savait pas si le jeune homme parlait sa langue, lui donna quelque conseil lui assurant que son étalon pouvait être assez actif, mais qu'il ne ferait pas de mal aux gens. Le jeune homme hocha la tête avant de doucement amener l'animal vers les écuries. Brodick* était toujours silencieux et, Krystian pouvait toujours sentir le regard de son mari dans son dos, elle se retourna avant de lui sourire doucement, s'il savait tout ce qu'elle avait appris de plus il n'aurait pas eu ce regard. Ses hommes arrivèrent rapidement après alors que la jeune femme se rapprochait de lui le regard contrit, elle avait déjà une explication toute prête à lui donner. Alors qu'elle ouvrait la bouche il se rapprocha d'elle et la saisit par le poignet avant de la réprimander fortement sur son comportement, l'étalon était nerveux Brodick* ne cessait de le répéter, ses hommes en avaient même apparemment peur, s'en fut trop pour Krystian à ce moment elle se mit à rire, un rire franc, un rire doux, un rire de jeune femme. La jeune femme ne s'arrêta pas avant un bon moment, Brodick* avait cessé de lui demander la raison de ce rire il se doutait qu'elle lui expliquerait dès qu'elle aurait repris contenance. Krystian prit une série de grandes respirations avant de se lancer dans une explication, Ébène était son cheval depuis toute petite, il n'obéissait qu'à elle ou presque, mais surtout il ne l'aurait jamais laissé tomber, elle était même prête à le prouver s'il le fallait, la dispute fut longue Brodick* refusait qu'elle le lui prouve et elle refusait d'accepter qu'il croit qu'elle n'était pas en parfait contrôle. La jeune femme lui tourna le dos et d’un pas décider se dirigea vers les grandes portes de leur demeure, elle en poussa une et se glissa doucement à l’intérieur ignorant délibérément l’ordre de son mari de revenir vers lui.

Ils se disputaient, ils s'amusaient, ils s'aimaient et se disputaient encore, c'est à peu près ce qu'ils faisaient constamment, pas toujours dans cet ordre-là, ni à chaque jour, mais presque. Krystian refusait de le laisser la diriger comme une femme faible et Brodick* continuaient de lui rappeler que s'était lui le mari et donc celui qui devait obligatoirement diriger leur couple, la jeune femme le laissait faire la majorité du temps, mais quand ça concernait un sujet plus important là elle montrait bien son désaccord. Krystian aimait son mari malgré tout et se fit un devoir de comprendre cette haine qu'il avait envers les McKane, ce fut l'un de ses hommes qui finit par lui raconter l'histoire, l'attaque, le fardeau que Brodick* porterait sur ses épaules tant qu'il n'aurait pas vengé son père. Tout au long du récit la jeune femme avait senti sa colère grandir tout comme le soulagement la gagner, ce McKane n'aurait pas été gentils où encore doux avec elle, Brodick* l'avait sauvé de ce malade et elle remerciait le ciel pour cela, mais ce que McKane avait fait à sa famille la rendait furieuse cet homme était le diable en personne et ne méritait pas de vivre. La jeune femme garda cette découverte pour elle alors qu'elle continuait sa vie auprès de son mari de toute façon elle se voyait mal le provoquer à propos de toute cette histoire.

Alberth McKane n'était pas un homme patient, plusieurs de ses ailiers lui avaient bien dit d'attendre, mais il les avaient ignorés, ce soir il attaquerait Brodick* Buchanan comme il avait attaqué son père près de vingt ans plus tôt. Il donna des ordres à ses soldats, après seulement six mois il se vengerait et violerais cette Hamilton qui l'avait trahi, mais avant il tuerait Brodick* devant elle. Le laird se croyait invincible, il avait plus d'hommes que ce Buchanan et avait l'effet de surprise pour lui, l'homme donna rapidement l'ordre à ses soldats alors qu'ils chevauchaient dans la nuit. Alberth ne fit rien de l'attaque planifier, Brodick* avait été averti de cette attaque et l'attendait avec ses hommes, la bataille fut courte et alors que le Laird des McKane poussait son dernier souffle ses soldats n'étaient plus tout comme lui. Une flèche avait touché Brodick*, l'homme était étendu sous le couvert des arbres incapables de parler la douleur le clouait sur place, une silhouette se pencha alors sur lui et le forca a boire un liquide chaud au gout de fer, alors qu,il réalisait ce que s'était la personne lui cassa le cou d,un geste sec, il eut une dernière pensée pour sa femme alors qu'il était certain qu'il allait mourir.

Brodick* s'éveilla dans un saut, il était étendu dans le noir sur le dos, mais ce n'était pas ça qui l'avait réveillé non s'était cette sensation de brûlure insupportable dans ça gorge, il avait faim. L'homme bougea doucement, il était apparemment seul dans une petite pièce, il se rappelait les crocs et puis la personne lui avait donné de son sang avant de lui rompre le cou. Soudain une voix se fit entendre, un homme semblait lui parlé, lui demander de rester calme et lui promettant qu'il n'était pas un ennemi. Quelques minutes plus tard, il était debout sur ses pieds,la pièce était une chambre dans une petite maison de forêts, mais surtout la faim le rendait fou, son créateur lui expliqua alors toute l'histoire, il lui donna aussi son nom Antoine, comment il l'avait trouvé, comment il l'avait observé, et comment il avait décidé de le sauver pour qu'il puisse continuer de vivre. Brodick* eut alors une pensée parmi toute cette faim, il pensa à son amour, à Krystian sa femme, celle qui était son rayon de soleil malgré tout, son créateur lui dit alors qu'il devait se nourrir au plus vite et Brodick* se mit en chasse. Il était sur les terres de McKane il rit alors qu'il le réalisait puis chercha sa victime, il le trouva rapidement, l'un des soldats qui patrouillait s'était éloigné de son groupe le pauvre n'eut aucune chance alors qu'il fut vidé de son sang en quelques minutes. Brodick cacha rapidement le corps et puis retourna auprès de l'homme qui l'avait créé.

Les mois passaient un à un, il ne pouvait arrêter de penser à son amour malgré sa condition, il suivait son créateur, mais sans vraiment y avoir le coeur, tous deux ne restaient jamais bien longtemps au même endroit. Antoine lui avait présenté d'autres vampires, mais peu restaient bien longtemps étant plus solitaire. Ils ne restaient jamais bien longtemps au même endroit, après tout trop de victimes aurait été curieux. Le géant ne pouvait s'empêcher de penser à Krystian et un jour n'y tenant plus il en parla à son créateur, celui-ci sourit avant de lui expliquer que bientôt il pourrait la rejoindre, mais avant il devait encore apprendre à se contrôler. Brodick* continua tout de même à lui poser des questions, il réalisait lentement qu'il ne pourrait pas transformer Krystian tout de suite et pourtant il refusait de laisser quelqu'un d'autre le faire, son créateur sourit, un sourire mystérieux qui laissa le Laird rempli de questions.

Krystian avait été transformé la même nuit que lui, la jeune femme dormait paisiblement quand une femme s'était glissée dans ça chambre, celle-ci l'avait réveillé puis forcer à venir avec elle, la jeune Anglaise avait laissé toutes ses choses derrières elle avant de suivre cette étrange femme. Personne ne les avait arrêtés alors qu'elles sortaient du château, Krystian vit l'un des deux hommes qui dirigeaient le château en l'absence de Brodick* lui faire un signe comme quoi tout allait bien, il prendrait soin du château lors de leur absence. Krystian laissa derrière elle cette forteresse pour se retrouver en pleine forêt, la femme fini par l'arrêter et avant que Krystian ne puisse dire quoi que ce soit la femme était derrière elle la forçant a boire de son sang une fois que Krystian eut avalé quelques gorgées elle sentit la femme lui rompre le cou la tuant sur le coup. La jeune femme eut un choc avant de s'effondrer, au sol elle avait bien essayé de se débattre, mais ça n'avait pas fonctionné. Une remarque étrange de la femme lui revint en mémoire, celle-ci lui avait parlé de son mari et du fait qu'il était en sécurité, Kristian pensa à Brodick* qu'elle ne reverrait surement jamais et puis se laissa sombrer.

Son propre réveil fut bien plus doux, elle était étendue dans un lit moelleux sur le dos, La faim tiraillait son estomac alors qu'elle essayait de bouger, sa créatrice arrêta ses mouvements elle lui dit son nom, Silvia et lui expliqua mots pour mots ce que son mari avait lui aussi entendu. Elle était un vampire maintenant, elle ne pourrait plus sortir le jour et devrait boire du sang pour se nourrir, sa créatrice l'envoya en chasse. Krystian tomba sur des voleurs, elle attendit que l'un d'eux soit isolé avant de l'attaquer, l'homme fut vide de son sang en quelques minutes, elle jeta ensuite le corps plus loin dans un ravin puis retourna auprès de Silvia. Sa créatrice sembla satisfaite du résultat puis au creux de la nuit elle prépara la jeune femme à un long voyage.

La jeune Anglaise suivait sa créatrice à travers l'Écosse, toutes deux changeaient souvent de locations leur nature aurait attiré les curieux. Ce fut elle qui trouva Brodick*, ce soir-là Silvia l'avait traîné, tout près de leur château elle avait expliqué, à Krystian qu'elle y retournerait uniquement dans plusieurs années, la jeune femme sentit la tristesse emplir son coeur, ce fut à ce moment-là qu'elle entendit un bruit distinct. Brodick* se trouvait juste derrière elles, la jeune femme manqua crier avant de lui sauter au cou sa joie de le retrouver surpassant le reste, Silvia quant à elle enlaçait Antoine avec amour, mais plus de retenue. Après près de huit mois de séparation Krystian était plus qu'heureuse de trouver son mari, Brodick* semblait dans le même état, toutefois quelque seconde plus tard il ne se privait pas de lui dire qu'elle avait été irresponsable de laisser Silvia la transformer, et ils se disputèrent de plus belle. L'argument ne dura pas chacun s'était beaucoup trop ennuyé de l'autre pour se tenir rancune et bientôt ils s'embrassaient avec passions. Ils ne se sépareraient, plus ils se le promirent, avant de se retourner vers Silvia et Antoine, tous deux hochèrent la tête signifiant leur accord.


Chapitre Cinquième
Une vie de vampire

Les nuits se succédaient à une vitesse plus ou moins constante, le petit groupe voyageant régulièrement alors que Krystian s'habituait à sa nouvelle vie, sa nouvelle nature et ce sentiment de pouvoir. Ils visitèrent l'Europe et puis l'Asie, faisant chaque continent, jusqu'à bien sur la découverte de l'Amérique, où ils passèrent plusieurs années avant de revenir au Royaume-Uni, chaque fois qu'elle tuait elle se rappelait sa première victime, la sensation de ses canines qui poussaient et perçaient ses gencives, la jeune femme n'avait pas trop de mal à s'habituer la compagnie de son mari la rendait heureuse et la présence de leurs créateurs respectifs les aidaient. Certains jours ils logeaient chez un autre de leur espèce, ceux-ci vivaient à l'écart souvent et se nourrissaient par des voleurs, où autre leur isolement attirant souvent les curieux, parfois Krystian profitait de ces journées-là pour en apprendre un peu plus sur les vampires, avoir le point de vue d'autres personnes qu'Antoine et Silvia l'aidaient. La jeune Anglaise s'était habituée à ce train de vie et pourtant, la routine commençait à l'ennuyer presque tout autant que le fait qu'ils n'avaient pas toujours un « toit » sur leurs têtes pour dormir, heureusement, ils avaient des vêtements le plus souvent échangés à d'autres vampires lors d'un arrêt.

Ce fut pourtant difficile et encore plus cette nuit-là, ils passaient près de leur château sur la terre des Buchanan, la lumière au loin leur rappelant le passé. Ils étaient partis depuis près de vingt années, loin de leur maison, mais surtout de leur famille et ami, Krystian soupira alors que son regard se portait sur le château non loin et qu'elle rêvait d'y retourner et d'y vivre. Antoine et Silvia leur avaient permis au moyen de message souvent par lettre de prendre des nouvelles de ce qu'il se passait au château, mais avec les années Brodick* avait fini par légué ça place à l'un de ses seconds en qui il avait entièrement confiance son retour ne se ferait pas avant encore bien des années et la jeunesse du garçon lui permettrait d'être là lors de leur retour. Brodick* avait le plan de reprendre la terre dès que possible, il trouverait un moyen de pouvoir vivre la nuit sans que les habitants du château ne se doutent de quelque chose, Silvia et Antoine doutaient que cela ne fonctionne, mais ils voulaient le laisser réaliser par lui même et puis ce ne serait pas avant encore plusieurs années. Un peu avant l'aube ce fut difficile de quitter leur cachette pour continuer vers un endroit sûr, le château semblait si proche et si calme et pourtant tous deux se détournèrent pour s'éloigner de leur maison.

Krystian s'habitua très vite à sa nouvelle nature, elle suivait les règles religieusement et tentait même de ne pas toujours tuer ses victimes tout en restant propre, son mari se débrouillait bien aussi, mais il s'ennuyait vraiment de chez lui, se demandant si tout allait bien. La jeune Anglaise voyait encore plus le dévouement et l'attachement des Écossais à leur peuple elle-même le ressentait elle s'était attaché aux hommes et aux habitants de leur terre, mais, elle avait été transformée avant de réellement se sentir une partie de leur famille. Heureusement la jeune femme n'était pas tombée enceinte et donc elle n'avait pas laissé un enfant derrière elle, Krystian se doutait que Brodick* était un peu déçu de cela, mais en même temps il resterait toujours le propriétaire principal, et pourrait suivre la descendance de ses frères au travers des années tout en s'assurant que leur nom ne soit jamais oublié. Les Buchanan deviendraient aussi célèbres pour certains que la reine d'Angleterre, Krystian le persuadait d'être patient ils recevaient de bonnes nouvelles et puis tout semblait encore stable, malgré les querelles plus où moins grandes entre l'Écosse et l'Angleterre les Lairds des Highlands se débrouillaient bien, ils étaient ceux qui se trouvaient le plus loin de la frontière et donc à l'abri.

Leur première intervention arriva plus vite qu'il ne l'aurait cru, après près de cinquante années d'absence Brodick* se glissa dans leur château de nuit, le conseil était réuni dans la salle principale de leur demeure et son apparition en surprit quelque un, mais tout se passa au mieux et alors qu'il quittait le château avant l'aube le danger était écarté. Ils revenaient de l'Asie un peu comme une habitude, elle et Brodick* revenaient à chaque fois pour s'informer. Plusieurs des Lairds partiraient combattre et le reste surveillerait les terres, Krystian avait assisté à la rencontre réalisant que son mari avait vraiment l'âme d'un leader tout autant que celle d'un pacificateur il arrivait à garder le calme malgré son tempérament et son sang écossais. Leurs interventions continuèrent au travers des années, parfois elles étaient très courtes et d'autres fois ils demeuraient plusieurs semaines au château. Silvia et Antoine les surveillaient encore les suivant toutefois le couple s'éloignait tranquillement ils avaient de moins en moins de choses à apprendre à leurs enfants, mais, gardaient toujours un oeil sur eux et c'est ainsi qu'ils laissèrent finalement Krystian et Brodick*, le lien les unirait toujours, mais ils ne se suivraient plus continuellement. Krystian les regarda partir sur le pas de la porte, elle et Brodick* s'étaient construit une maison dans une clairière non loin de leur château, ils y vivaient depuis plusieurs années avec Antoine et Silvia ayant découvert une méthode efficace. Ils capturaient des voleurs et autres malfrats et se nourrissait d'eux un peu comme avec les vaches et le lait, éventuellement il devait les tuer, mais s'était rare tout deux gardaient un oeil strict sur leurs esclaves les pauvres vivaient une vie normale Brodick* et Krystian chassait pour eux et les nourrissait en plus de leur offrir un niveau de vie sain, seulement ils étaient prisonnier.

7 Avril 2001, Edimbourg

Krystian jeta un regard par la fenêtre de son immeuble, le jour se lèverait dans peu de temps, elle ramassa ses affaires ainsi que son portable et puis quitta son bureau. Comme prévu, l'endroit était désert seule sa secrétaire personnelle connaissait ses horaires de nuit et celle-ci ne faisait pas de remarque préférant rester dans l'ignorance, mais surtout, loin du danger, Krystian avait tout de même un dossier médical indiquant qu'elle souffrait d'une maladie rendant sa peau hautement sensible au soleil, juste au cas. La jeune Anglaise se glissa dans un ascenseur et puis se laissa aller à relaxer. Elle et Brodick* avaient fondé cette entreprise alors que des enquêtes commençaient à être menées sur certaines fortunes un peu trop grandes. Ils avaient créé un empire dans les pays du Royaume-Uni, ils étaient les fondateurs de la Buchanan inc. une compagnie qui s'occupait de tous les transfère de sang, de la collecte à l'hôpital ils s'étaient rapidement bâti un empire restant dans la légalité évitant ainsi les doutes sur leur fortune et leur nature. Brodick* s'en occupait à sa façon alors qu'elle faisait la majorité du travail de bureau, la jeune femme avait obtenu un diplôme en commerce et en gestion d'entreprises aux moyens de cours du soir Brodick* quant à lui s'était dirigé dans un tout autre domaine de la finance, il était celui qui connaissait la bourse et les chiffres. Krystian secoua la tête avant de sortir de l'ascenseur pour se diriger vers sa voiture, elle se rappelait les premières automobiles, elles avaient bien changé depuis, la jeune femme sourit toute c'est inventions avaient bien changé le monde, mais, elle se demandait toujours est-ce que cela avait vraiment été en bien pour l'humanité. La jeune Anglaise se glissa derrière le volant puis démarra rapidement avant de se mettre en route pour chez elle, ils avaient fini par déménager dans un splendide appartement avec une vue sur toute la ville, le dernier étage était à eux.

Brodick* l'attendait comme prévu dans le salon devant les cours de la bourse elle le salua lui rappela qu'ils devaient activé les vitres anti-soleil dans moins d'une demi-heure, la jeune femme s'inquiétait qu'un soir il ne reste devant cette bourse et ne meurt, mais elle lui faisait confiance. Elle se dirigea vers leur chambre histoire de prendre une douche et de se changer avant d'aller s'installer dans le salon pour un film, Brodick* lui avait fait construire un cinéma maison qui faisait aussi office de salle de conférences et de travail, le cadeau de mariage de Brodick* pour leurs 400tième, bien sûr ça n'avait été qu'un bureau au début et puis la technologie étaient venue , mais elle ne s'en servait que rarement préférant s'installer avec lui devant la bourse ils étaient si bien ensemble leur couple avait passé au travers de tant d'épreuves ensemble et malgré près de six cents ans ils s'aimaient toujours autant. Krystian sourit alors que son film commençait le soleil se levait dehors, mais ils étaient en sécurité derrière des vitres qui ne laissait passé aucune lumière du jour, invention de leurs confrères. Brodick était toujours devant la bourse dans le salon elle le laissa alors qu'elle se concentrait sur le film.



Dernier Chapitre
Et puis toute notre vie change…


2 Janvier 2007, Edimbourg

Krystian se dit souvent que c'est ce matin-là que tout à débuter, que si elle était restée à Edimbourg elle aurait pu éviter tous les problèmes qui s'était produits, mais elle savait que s'était faux. Ce soir-là la jeune Anglaise ouvrit la porte de son appartement, la nuit avait été particulièrement longue elle avait travaillé toute la nuit à un nouveau projet, Brodick* était sorti parce que la télévision était éteinte et il n'était pas dans leur chambre. Krystian soupira et puis prit une longue douche avant de se glisser doucement dans son bureau. Ce fut vers les six heures du soir que la jeune femme sortit de la pièce elle avait travaillé encore toute la journée, le soleil était encore dans le ciel de Edimbourg mais quelque chose l'avait réveillé un cri, la jeune femme soupira elle ne pouvait vraiment pas sortir et devrait donc attendre que le soleil se couche, où du moins qu'il soit moins présent, son bureau étant au centre de la maison il n'avait aucune fenêtre et elle avait oublié la commande pour fermé les fenêtres et couper la lumière du dehors. Si elle avait su, Krystian aurait de loin préféré que la lumière entre dans la pièce. La jeune femme sortie de la pièce bien plus tard le soleil était presque coucher, elle se glissa, dans sa salle de bains avant de prendre une autre douche puis une fois habillée, elle sortit. Le salon était dans un désordre incroyable, les meubles renversés la télévision écran plat qu'ils venaient tout juste d'installer pendait lamentablement au mur l'écran craqueler, mais, ce qui choqua le plus la jeune femme s'était les restes au milieu du salon. Là où Brodick* aurait dû être, il ne restait que des vêtements, mais, autre chose aussi, un couteau, un révolver et des menottes qui semblaient avoir brûlée, Krystian ne commençait que tout juste à se rendre compte des évènements récents, les absences de l'homme son comportement étrange parfois et la, elle retrouvait un vampire vieux de 600 ans mort brûler vif par les rayons du soleil alors que tous deux étaient extrêmement prudent à propos de tout ça.

Krystian n'y pensa pas deux fois, une heure plus tard une équipe de nettoyage se trouvait chez elle et avait fait disparaître toute trace des évènements, la jeune femme les laissa repartir, cette agence était réputée pour sa discrétion et légal, ils étaient surtout réputés pour leur travail parfait dans les immeubles quand un gros bonnet ne voulait pas qu'on se pose des questions sur ses activités. La jeune anglaise fit ses bagages et ses boîtes le soir même, elle n'apportait presque rien avec elle, la télévision avait été changée et les meubles remis à neuf, elle laisserait les meubles derrière elle. Elle quitta leur appartement pour un autre très loin au centre-ville de Londres puis elle s'était rendue au siège de la Buchanan inc. pour le reste de la nuit réservant un vol pour Londres dans la nuit du lendemain. . Krystian passa le reste de la nuit à transférer tous les dossiers importants à son post à Londres, elle changeait le siège de la compagnie de ville, leur bureau d'Edimbourg serait toujours actif, mais elle voulait quitter la ville au plus vite s'éloigner des douloureux souvenirs qui ne manquerait pas de pointer le bout de leur nez dès qu'elle serait moins alerte. Sa soirée fut difficile, elle était tout le temps sur ses gardes, inquiètes, vivement qu'elle soit à Londres.

7 Avril 2013

Krystian vit à Londres depuis les événements qui l'on laisser veuve, elle dirige son entreprise comme au premier jour et s'est fait quelques amis vampire. Elle se remet doucement de la mort de son mari, profitant de la vie malgré tout et de sa jeunesse éternelle...



Dernière édition par Krystian J.N Buchanan le Mer 8 Oct - 18:59, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles de VereVampire - Mystérieuxavatar

Date d'inscription : 25/01/2013
Messages : 747
Localisation : Londres

MessageSujet: Re: Krystian J.N Buchanan- Set fire to the rain! [terminé]   Lun 12 Mai - 3:10

Bienvenue à toi vieille vampire!!!!!!!! (je peux enfin dire ça)

J'espère que tu vas te plaire ici, mais en attendant, je veux juste dire aux admins bonne lecture pour son histoire, car elle est vraiment longue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krystian J.N BuchananVampire - Froidavatar

Date d'inscription : 12/05/2014
Messages : 53
Localisation : Londre

MessageSujet: Re: Krystian J.N Buchanan- Set fire to the rain! [terminé]   Lun 12 Mai - 3:41

Merci


Dernière édition par Krystian J.N Buchanan le Lun 12 Mai - 17:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité


MessageSujet: Re: Krystian J.N Buchanan- Set fire to the rain! [terminé]   Lun 12 Mai - 8:19

bienvenue à toi et bravo pour ton histoire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité


MessageSujet: Re: Krystian J.N Buchanan- Set fire to the rain! [terminé]   Lun 12 Mai - 12:58

Bienvenue à toi et gloire à ton avatar ! (non je ne suis pas fan de GoT Mad)

Charles de Vere a écrit:

J'espère que tu vas te plaire ici, mais en attendant, je veux juste dire aux admins bonne lecture pour son histoire, car elle est vraiment longue ^^

Je plussoie.
Revenir en haut Aller en bas
Enora K. SiddyVampire - Hypnotiqueavatar

Date d'inscription : 15/04/2013
Messages : 207
Localisation : Dans tes cauchemars

MessageSujet: Re: Krystian J.N Buchanan- Set fire to the rain! [terminé]   Lun 12 Mai - 13:20

J'ai lu en quelque part que tu avais une longue histoire Rolling Eyes ...

Tu veux vraiment qu'on t'étripe ? Very Happy Razz

Bienvenue miss contente de te voir ici finalement ^^ Fais nous signe quand tu auras terminé tes modifications Smile

_________________
♫ It's just the beast
under your bed
in your closet
in your head ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krystian J.N BuchananVampire - Froidavatar

Date d'inscription : 12/05/2014
Messages : 53
Localisation : Londre

MessageSujet: Re: Krystian J.N Buchanan- Set fire to the rain! [terminé]   Lun 12 Mai - 17:57

Merci beaucoup a tous Smile
Edouard tu parle tu as Ten en avatar *.*
Et promis ça se lit bien les gens ayez pas peur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité


MessageSujet: Re: Krystian J.N Buchanan- Set fire to the rain! [terminé]   Lun 12 Mai - 18:53

Arrow Faut vraiment tout lire ?
Je rigole, bienvenue a toi ma belle !
Revenir en haut Aller en bas
Krystian J.N BuchananVampire - Froidavatar

Date d'inscription : 12/05/2014
Messages : 53
Localisation : Londre

MessageSujet: Re: Krystian J.N Buchanan- Set fire to the rain! [terminé]   Mar 13 Mai - 17:19

Hum je crois bien que j'ai terminée d'éditer ^^
Et merci encore je sais l,histoire est longue mais elle est vraiment bien Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander FlowLycan - Compliquéavatar

Date d'inscription : 04/04/2012
Messages : 401
Localisation : Près de ma Kaitlyn d'amour <3

MessageSujet: Re: Krystian J.N Buchanan- Set fire to the rain! [terminé]   Mar 13 Mai - 20:49

Félicitations, ton personnage est validé !!! Very Happy


♠️ Fiche de Présentation <CHECK>
♠️ Réservation de ton Avatar <CHECK>
♠️ Code pour le règlement <CHECK>

Tu peux maintenant commencer à rp !!! Pour commencer, nous te conseillons d'aller remplir ta fiche de liens ICI. Si tu as des questions, n'hésite pas, le staff se fera un plaisir de te répondre ! Amuse-toi bien Very Happy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan FossLycan - Ferméavatar

Date d'inscription : 13/03/2013
Messages : 1038
Localisation : Londres

MessageSujet: Re: Krystian J.N Buchanan- Set fire to the rain! [terminé]   Mer 14 Mai - 5:19

Je voulais d'abord finir de lire l'histoire pour le dire, mais les choses sont allées trop vite pour moi.
Du coup, bienvenue, même si je suis en retard ^^' (je sais, je mérite des baffes... :/)

_________________

What's wrong with me ?
It's not you, it's me
I don't want to hear " you " or " me " anymore
All that I want is us

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krystian J.N BuchananVampire - Froidavatar

Date d'inscription : 12/05/2014
Messages : 53
Localisation : Londre

MessageSujet: Re: Krystian J.N Buchanan- Set fire to the rain! [terminé]   Mer 14 Mai - 15:23

Oh merci te sens pas mal elle est longue mon histoire après tout^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Krystian J.N Buchanan- Set fire to the rain! [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Krystian J.N Buchanan- Set fire to the rain! [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» MILLA ♣ set fire to the rain
» 05. A book club ? Yes sir !
» Coleen & Sofia ♔ Set fire to the Rain
» ~ Moka C. Adamovitch. So I Set Fire To The Rain...
» Max & Alessa ¤¤ Set fire to the rain
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum de RPG fantastique Loups-Garous (Lycans) / Vampires :: Prologue Morbide :: Fiches d'Identités :: Présentations :: Présentations Validées-

Partenaire : Julien Konsinski, SRC fait du SEO